(Photo : Janet Johnson)
Mme Minnie Goldstein Johnson demeure une bombe d’énergie, selon sa bonne amie Denyse Pinsonneault.
|

102 bougies et toujours un surplus d’énergie

Par Luc Robert

Doyenne du secteur Monfort, de Wentworth-Nord, Mme Minnie Goldstein Johnson a soufflé 102 bougies le 21 février dernier avec une énergie renouvelée.

« Il y avait 17 personnes du voisinage autour de la table pour souligner ma fête. Je suis très choyée. À mon 100e anniversaire, il y avait près de 100 invités. Je ne pensais jamais être aussi populaire (rires) », a-t-elle lancé en entrevue, amusée. « Ça m’a aussi fait chaud au cœur que mon 100e soit souligné par les Premiers ministres Legault et Trudeau, ainsi que feu la Reine Élizabeth II à l’époque. »

Montréalaise d’origine, elle s’est établie à Wentworth-Nord vers 1965. Elle a vécu de près les transformations du secteur.

« C’est tout un contraste. À mon arrivée ici, on pouvait avoir de la neige jusqu’au cou dans la rue et le magasin général fourmillait de gens. De nos jours, les hivers sont plus doux et on a de la misère à garder des commerces ouverts au centre du village. J’ai effectué du bénévolat à l’épicerie pendant plusieurs années, pour Mme Angel Williams. J’aidais les gens à trouver les produits dans les allées », s’est-elle remémorée.

Mme Goldstein Johnson a encore très clair en mémoire sa vie montréalaise, qui s’est déroulée dans le secteur des rues Clark et Beaubien.

« Je me suis mariée en 1924, mais mon époux est parti vite en 1962, tout comme mon fils il y a 3 ans. Nous avons agrandi notre chalet des Laurentides dans les années 60 et je demeure à Wentworth-Nord depuis, avec ma fille Janet. Elle demeure mon ange gardien. »

Joueuse de basketball et de baseball dans sa jeunesse, elle se divertie de nos jours en jouant au bridge, aux cartes et en effectuant des mots croisés.

« Je n’ai pas d’auto, mais j’aime aider tout le monde. Je me couche de bonne heure et je me suis toujours tenue loin de la boisson et des matières illicites. Je lis encore les cartes de souhaits reçues, et ce, dans les deux langues. Ma pression artérielle est bonne et les infirmières du CLSC de Piedmont communiquent avec moi. Que demander de plus ? Oh ! Je sais : que mon chien de 13 ans cesse de prendre toutes les meilleures chaises pour s’étendre. Vous savez, c’est lui le boss, ici ! »

La vénérable citoyenne se souvient de la création de l’Association du Lac Saint-François-Xavier, auprès duquel elle a agi à titre de vice-présidente.

« On a mis ça sur pied avec l’ex-maire André Genest. Sa femme Lise vient encore me voir. Les élus aident encore de nos jours. Mme Danielle Desjardins tient bien le flambeau dans un contexte particulier. Je suis chanceuse d’habiter près du corridor aérobique, où on ne peut plus se construire. C’est très paisible autour de chez-moi.»

M. Genest, maintenant Préfet de la MRC, a rendu hommage à la vénérable aînée.

« Minnie demeure une grande dame, toujours aussi rayonnante à 102 ans. Elle réussit à rassembler toute la communauté. C’est avec elle que nous avons créé l’association communautaire du secteur Montfort, pour célébrer le centenaire de notre village en 1983, et par la suite, l’association du lac en 1990. J’espère que nous pourrons compter sur elle encore de nombreuses années », a-t-il souhaité.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *