Brève histoire de l’arbre de Noël

Par Simon Cordeau
Brève histoire de l’arbre de Noël
Martin Luther avec sa famille devant un arbre de Noël. (Photo : Wikipédia)

Le sapin est au centre de nos traditions de Noël. Le choisir, l’ériger et le décorer annoncent l’approche des Fêtes. Les cadeaux s’accumulent en-dessous, jusqu’au dépouillement de l’arbre, le soir ou la veille de Noël. Mais d’où vient cette tradition?

La légende

Au 8e siècle, le missionnaire anglais Boniface de Mayence, qui deviendra un saint, part évangéliser l’Allemagne. Selon la légende, il rencontre dans le village de Geismar des païens qui vénèrent un arbre sacré : le chêne de Thor. Faisant leur rituel autour de l’arbre décoré, ils s’apprêtent à sacrifier un bébé.

Voyant cela, saint Boniface sort sa hache, invoque Jésus et, d’un seul coup, abat le chêne de Thor. Les païens sont ébahis par la puissance du missionnaire et se convertissent sur-le-champ. Derrière le chêne abattu se dresse un petit sapin. Tout vert, il représente la vie éternelle de Dieu, et sa forme conique rappelle aux hommes la Trinité divine.

Mythes et traditions

Honnêtement, il est difficile d’établir avec certitude les débuts de l’arbre de Noël. Comme beaucoup d’autres traditions chrétiennes, ses origines sont mêlées à des rituels plus anciens que Jésus Christ lui-même. L’arbre est vénéré comme source de vie dans plusieurs cultures, en Europe, en Chine et en Égypte, entre autres. Il occupe souvent une place centrale dans les religions anciennes et modernes, comme Yggdrasil, l’Arbre Monde de la mythologie nordique des Vikings.

Les branches de sapin et de conifère étaient déjà tressées en couronnes par les Romains, durant les Saturnales. Ces importantes festivités, tenues du 17 au 23 décembre, célébraient le solstice d’hiver : le moment de l’année où la nuit est la plus longue, avant que les journées ne s’allongent de nouveau.

Il est même possible que l’arbre de Noël trouve son origine dans les mystères du Moyen-Âge : des pièces de théâtre qui représentaient des scènes de la Bible ou de la vie des saints. Il s’inspirerait alors de l’arbre du paradis, commémorerait Adam et Ève, et les pommes qui le décoraient seraient devenues des boules de Noël.

L’histoire

Ce qu’on sait, c’est que l’arbre de Noël apparaît d’abord en Allemagne et dans les pays baltes, à partir du 16e siècle, comme une tradition des chrétiens protestants. On attribue d’ailleurs à Martin Luther, initiateur de la Réforme protestante, l’idée de mettre des chandelles dans un sapin pour l’illuminer.

Au départ, l’arbre est érigé et décoré dans les guildes et autres espaces communs, mais trouve peu à peu sa place dans les foyers. Puis il se popularise ailleurs en Europe durant le 19e siècle, d’abord à travers les familles nobles et riches.

En Amérique du Nord, la tradition arrive d’abord au Québec, à la fin du 18e siècle. Elle est amenée par des mercenaires allemands, engagés par la Couronne britannique pour défendre la province de Québec durant la guerre d’indépendance des États-Unis.

Source : Wikipédia

QUELQUES ARBRES DE NOËL HISTORIQUES :

1576 : Première représentation documentée d’un arbre de Noël, en Alsace.

1781 : Premier arbre en Amérique du Nord, érigé à Sorel au Québec, par le général Friedrich Adolf Riedesel, et décoré de chandelles et de fruits.

1840 : Premier arbre en France,érigé par la duchesse d’Orléans.

1882 : Premier arbre illuminé par électricité, à New York.

1982 : Premier arbre du Vatican,érigé sous le pape Jean-Paul II.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments