Bilan de saison 2021 : Nadeau finit fort avec une 12e place en Coupe du monde

Par Luc Robert
Bilan de saison 2021 : Nadeau finit fort avec une 12e place en Coupe du monde

Au Championnat mondial senior de ski acrobatique, disputé à Almaty au Kazakhstan, le sauteur prévostois Émile Nadeau a terminé au 23e rang. Trois  jours plus tard, à la dernière Coupe du monde de 2021, il s’est mérité une participation à la finale, en récoltant une 12e place.

Lors des mondiaux, le format était moins permissif pour les juniors, car il y avait 2 sauts à faire en qualifications. « J’ai bien fait dans l’ensemble. Je suis vraiment content qu’on m’ait donné la chance de joindre l’équipe senior. J’ai mis de bons résultats en poche, tout d’un coup que les sélections olympiques étaient compromises par la pandémie et que mes performances de l’hiver 2020-2021 devaient servir de qualifications pour l’Équipe canadienne », a prévu l’athlète de 17 ans.

Le Canada a ensuite pris la décision de ne pas aller au Championnat mondial junior, à Krasnoïarsk en Russie, en raison de la pandémie.

« J’aurais aimé y être , pour prolonger ma saison d’un mois. Il y avait des Russes et des Biélorusses. Il se surpassent en compétitions chez eux. En surveillant les performances, j’ai constaté que nous aurions fait des podiums. Mais la santé prime », s’est consolé l’espoir canadien.

Le nouveau champion du monde junior de la semaine précédente a remporté la palme avec un saut 2 inversés 3 vrilles et un pointage de 96,93.  En comparaison, 5 juniors canadiens ont fait des pointages plus élevés cette saison, dont 3 athlètes avec des sauts de 4 vrilles.

Bilan solide

Le bilan saisonnier d’Émile Nadeau a été plus que positif, avec des participations à 1 super finale, 2 finales et 1 médaille de bronze en synchro, en Coupe du monde, 1 médaille d’or et 1 médaille d’argent en NorAm. Enfin, il a terminé la saison 16e au classement de la Coupe du monde en saut à ski acrobatique. Les objectifs de maîtriser le saut 2 inversés 4 vrilles et de participer à 1 finale en Coupe du monde ont été atteints.

Quarantaine et études

Émile Nadeau est revenu au Québec le 21 mars, pour une pause printanière bien méritée et pour se consacrer aux études.  Il complétera son secondaire 5, avant de reprendre le collier sur rampes d’eau en juin.

« Je n’ai pas encore sauté sur neige à Québec cette année. Je me croise les doigts pour que la neige tombée (en fin de semaine dernière) dure. Je mettrai aussi les bouchées doubles au rattrapage scolaire. »

Les installations du Relais du Lac-Beauport étant en reconstruction, les sauteurs devraient partager l’entraînement entre le Québec et l’Utah.

Stratégie payante

Si tout se passe bien durant la période estivale, Nadeau devrait participer au circuit de la Coupe du monde sur une base régulière, lors de la prochaine saison.

La stratégie canadienne, cet hiver, a été de réussir sur tremplin double un saut avec un DD de 3,9 avec 2 inversés et 4 vrilles, qui peut permettre de rivaliser avec certains sauteurs seniors et ainsi accéder aux finales des compétitions. C’est ce que les 3 juniors canadiens ont réussi.

Cette stratégie de maîtriser 4 vrilles permettra aux athlètes de passer sur le tremplin triple et de performer avec des sauts complexes, plus rapidement que ce que la plupart des autres sauteurs vont prendre plus de temps à maîtriser.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments