Bientôt un poste pour la conseillère Stéphanie Viens-Proulx

Bientôt un poste pour la conseillère Stéphanie Viens-Proulx

« Élu il y a un mois, le parti Vision Saint-Jérôme fait déjà des entorses à la démocratie, » dénonce dans un communiqué l’Union des citoyens, le parti de Yves Charrette.

Le parti précise, toujours dans le communiqué, que les trois conseillers de l’opposition ne sont pas admis aux rencontres hebdomadaires de suivi des dossiers, « tandis qu’en ce qui concerne les commissions rémunérées, bien que le conseiller indépendant Bernard Bougie et la conseillère d’Ensemble Saint-Jérôme Colette Thibault y ont obtenu des places, la conseillère de l’Union des citoyens, Stéphanie Viens-Proulx, en a été totalement écartée. Pourquoi? »

Pourquoi ?

« On a intégré pas mal tout le monde », nous répond Stéphane Maher, le maire de Saint-Jérôme avant de reconnaître que « Mme Viens (Union des citoyens), on ne l’avait pas intégré immédiatement à cause du fait qu’on n’avait pas beaucoup d’affinité avec le parti de M. Charette. On était moins à l’aise de travailler avec une femme qui vient de ce parti-là ». Le maire nous cite les allégations d’élection clé en main.

« Avec le temps, la réflexion qu’on fait va dans le sens de, probablement, lui proposer quelque chose dans un avenir rapproché. Après un mois on se dit : est-ce qu’on va tenir pendant 4 ans Mme Viens à l’écart des commissions parce qu’elle a fait partie du parti qui ne représente pas notre idéal de gestion? Ça m’apparait un prix fort à payer pour elle. C’est avec la personne que l’on travaille, pas nécessairement avec son parti. On va l’intégrer au sein des commissions. En janvier 2014, février le cas échéant », assure-t-il.

M. Maher dit ne pas avoir eu cette réflexion avec Mme Thibault (Ensemble Saint-Jérôme) ni avec M.Bougie (indépendant).

D’autre part, le maire confirme qu’effectivement, seuls les conseillers de Vision Saint-Jérôme participent aux caucus du lundi soir (tous les lundis) « à moins qu’ils (les trois autres conseillers) demandent un dossier spécifique, ce n’est pas un club fermé ! » Seul le caucus du lundi avant le conseil, une grande plénière avec tous les fonctionnaires, accueille tous les conseillers, confirme M. Maher. « Ils peuvent poser toutes leurs questions avant la séance du conseil du lendemain! »

Autre son de cloche

De son côté, la conseillère Stéphanie Viens-Proulx de l’Union des citoyens, pense que « ce n’est pas de l’équité. J’ai été élu par des citoyens qui ont confiance en moi. Quelque part ça démontre que le maire n’est pas à l’écoute de ces gens-là. C’est une forme de manque de respect pour les gens qui ont voté pour moi. Ils m’ont fait confiance. Ils s’attendent à ce que je fasse un travail. Si l’on ne me donne pas de commissions et l’on ne m’invite pas tous les lundis pour les suivis de dossiers, c’est beaucoup plus difficile. Cette personne (Stéphane Maher) n’est pas à l’écoute de ce que ses citoyens ont fait comme choix. Mais je n’ai pas de contrôle sur ça et je continue à faire mon travail quand même », assure-t-elle.

Combien de rencontres ont été tenues ? « J’ai fait la demande par courriel, mais on ne m’a pas répondu. »

Le parti Union des citoyens souligne par ailleurs que l’administration précédente avait su donner un traitement bien plus démocratique. « À partir de 2011, quand M. Alain Langlois a été élu conseiller pour Vision Saint-Jérôme lors d’une élection partielle et que M. Benoît Delage a rallié les rangs de ce parti, tous les deux ont pu participer ».

Les postes

Nathalie Lasalle préside la commission des affaires communautaires, André Marion, celle des affaires culturelles. Marc Bourcier cumule la présidence de la commission des affaires sportives et celle de la voirie et des bâtiments.

Benoit Delage préside la commission de la sécurité publique – Police. Quant à Johanne Dicaire, elle a hérité de la présidence de la commission de la sécurité publique – Incendie, Mario Fauteux, de la commission de l’environnement, François Poirier de la commission de l’urbanisme. Colette Thibault (Ensemble Saint-Jérôme) préside la commission des transports. L’indépendant Bernard Bougie en est le vice-président.

Benoit Beaulieu, également président du comité des finances, et Gilles Robert, maire suppléant, siègent sur le comité exécutif.

Rappelons que Vision Saint-Jérôme a obtenu aux dernières élections 10 des 13 sièges, incluant celui du maire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de