Attirer des jeunes employés dans son entreprise

Par Marie-Catherine Goudreau
Attirer des jeunes employés dans son entreprise

La créativité au cœur de la solution

Une nouvelle réalité s’impose aujourd’hui sur le marché du travail : les jeunes employés ne cherchent plus seulement un travail, mais une qualité de vie. Nous avons discuté avec Isabel Bélanger, directrice des ressources humaines chez Servier Canada et dans le milieu depuis plus de 20 ans. Elle nous explique les défis de cette nouvelle vérité pour les entreprises, mais rappelle qu’en faisant preuve de créativité, tous en sortiront gagnants.

 

Clash des générations

« Quand j’ai commencé ma carrière en 1998, je ne dis pas qu’on n’aurait pas souhaité avoir une qualité de vie, mais ça ne faisait pas partie des sujets d’actualité, ce n’était simplement pas dans nos choix », soutient Mme Bélanger. Auparavant, elle croit que la performance était surtout basée sur le nombre d’heures passées à travailler au bureau, mais aujourd’hui, elle est plutôt associée à l’efficacité de la personne, celle-ci étant maintenant possible en travaillant de la maison.

 

Les questions qui reviennent le plus souvent lors des entrevues

• Est-ce qu’il y a la possibilité de faire du télétravail ?

• Est-ce que les horaires sont flexibles ?

• Est-ce que l’entreprise est écoresponsable ?

 

Des réalités qui changent

D’autres facteurs ont influencé ces changements de mentalité dans le marché du travail. Avant la pandémie, les chercheurs d’emploi avaient la balle dans leur camp, car le Québec était dans une situation de plein emploi. Les employeurs n’avaient donc pas d’autres options que de s’adapter pour attirer et garder les jeunes. Toutefois, la pandémie a changé bien des choses, mais Isabel Bélanger croit que les nouvelles pratiques de gestion qui ont été mises en place dans ce contexte y sont pour rester et se développer : les horaires flexibles, le télétravail, la participation, la latitude, les espaces de travail commun.

« On remarque que ce sont des générations qui veulent tout rapidement, surtout gravir les échelons. Ils souhaitent avoir la possibilité de grandir vite dans l’entreprise », souligne la directrice en ressources humaines. Par ailleurs, s’ils n’ont pas d’opportunité pour toucher différents postes dans l’entre-prise, ils seront plus enclins à quitter pour un autre emploi. C’est peut-être pour cette raison que les employés ne restent pas une dizaine d’années au même endroit : « Si un jeune est capable de me donner 3 à 5 années de travail, je serais satisfaite ! Mais c’est aussi un avantage d’avoir diverses expériences et beaucoup de bagages de connaissances, ça démontre aussi une capacité d’adaptation, ce qui est positif. »

S’adapter comme stratégie

Malgré les différents secteurs, les réalités des chercheurs d’emploi demeurent les mêmes, soutient Mme Bélanger. « Les stratégies pour garder ses employés, c’est de les mobiliser, les écouter et les faire participer, tout en établissant un cadre dans lequel ils seront confortables, mais aussi performants. » Un exemple d’horaire flexible : les employés doivent être disponibles et joignables durant les heures d’ouverture, mais peuvent travailler sur les heures qu’ils désirent, tant qu’ils en réalisent 37,5 par semaine. Ou encore, laisser les employés travailler de la maison quelques jours par semaine lorsque la charge de travail le permet. Il y a donc une certaine liberté pour l’employé, lui permettant d’avoir une bonne qualité de vie, mais également un cadre établi par l’entreprise.

Depuis toujours, ce sont les plus jeunes générations qui font bouger les choses, qui remettent en question les modes de vie, de travail et les valeurs de la société. Aujourd’hui, les entreprises n’ont pas d’autres choix que de s’adapter et de faire preuve de créativité pour attirer et garder leurs employés. « Les jeunes d’aujourd’hui, c’est notre marché du travail de demain. C’est un exercice pour les entrepreneurs et gestionnaires de les coacher, mais quand on réussit à le faire, à les motiver, ils seront plus performants que n’importe qui et c’est l’entreprise qui en sortira gagnante », conclut Isabel Bélanger.

 

5 éléments qui rendent une entreprise plus attrayante :

• La mission et les valeurs de l’entreprise

• La qualité de vie au travail (horaire flexible, télétravail, environnement)

• Le développement professionnel des employés (possibilité de grandir dans l’entreprise, mobilité des talents, capacité de participer et d’être impliqué)

• La responsabilité sociale de l’entreprise reliée à des enjeux comme l’environnement, la diversité, l’égalité

• Les conditions de travail (salaire et avantages)

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments