AstraZeneca: la vaccination pour les 45 ans et plus

Par France Poirier
AstraZeneca: la vaccination pour les 45 ans et plus
(Photo : Émilie Nadeau)

Le premier ministre François Legault a annoncé, en point de presse, mardi après-midi, que la vaccination avec AstraZeneca sera ouverte aux 45 ans et plus. Ainsi à partir de mercredi, ceux-ci pourront prendre leur rendez-vous.

La Santé publique réitère que le vaccin AstraZeneca est très sécuritaire et efficace. Jeudi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, annoncera comment ça fonctionnera avec les personnes handicapées et leurs proches aidants. « On n’ouvre pas à tout le monde parce qu’on a choisi de vacciner les personnes les plus vulnérables et on pense que ça fonctionne bien. Nous sommes la deuxième province qui a le plus vacciné au prorata », a expliqué François Legault.

« Nous avons mis en place des mesures difficiles à vivre. Heureusement quand on se compare avec l’Ontario, nos mesures fonctionnent. Québec compte à ce jour 694 patients hospitalisés et en Ontario ce sont 2360 personnes qui sont hospitalisées. On sait que l’Ontario compte 1,7 fois la population du Québec. Il faut rester prudents », a ajouté le premier ministre.

Mesure d’urgence

Dans certaines régions, on approche la capacité maximale dans les hôpitaux. Dans la Capitale nationale, on note une hausse de cas, d’hospitalisations et de décès. Dans Chaudière-Appalaches, c’est la même chose. En Beauce, on a dû transféré cinq patients à Lévis. En Outaouais, c’est aussi en augmentation. Le nombre de tests positifs est de 3,7 % au Québec, alors qu’en Outaouais, ce sont 10,7 % des tests qui sont positifs. On transfère des patients dans les Laurentides. Les mesures d’urgence dans ces régions sont prolongées jusqu’au lundi 3 mai.

À Montréal et à Laval, le nombre de cas est toujours élevé, mais stable. « Nos mesures fonctionnent. Je comprends les réactions. Le couvre-feu à 20 h n’est pas l’idéal, mais pour l’instant on continue de suivre la situation de près. Les autres régions sont sous contrôle, mais en quelques jours ça peut exploser surtout avec les variants », explique monsieur Legault.

Deuxième dose dans les CHSLD

Plusieurs personnes demandent que les personnes en CHSLD obtiennent la deuxième dose de vaccin à cause d’une hausse de cas. « On va respecter notre échéancier de donner la deuxième dose à l’intérieur de 112 jours. Au plus tard le 8 mai, nos personnes en CHSLD auront reçu leur deuxième dose. On veut vérifier, à cause du retard de Moderna, si on peut donner la 2e dose avec Pfizer », a expliqué le ministre Dubé.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments