Arrestation d'un septuagénaire: série d’agressions sexuelles

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Arrestation d'un septuagénaire: série d’agressions sexuelles
La police recherche d’autres victimes de Michel Blouin. (Photo : Courtoisie)

Le Nord – Les enquêteurs du Service de police de la ville de Saint-Jérôme, ont procédé à l’arrestation de Michel Blouin âgé de 72 ans et domicilié à Saint-Lin-Laurentides

Le septuagénaire a été arrêté en lien à une série d’actes à caractères sexuels commis au cours des cinquante dernières années.

Les événements se seraient déroulés à partir du début des années 1970. Michel Blouin aurait fait des attouchements, incitation à des contacts sexuels, des actes de grossière indécence, des gestes d’attentat à la pudeur ainsi que des agressions sexuelles alors qu’il était en contact avec des enfants. Jusqu’à maintenant, plus de sept victimes ont porté plainte et l’enquête tend à démontrer qu’il pourrait y avoir d’autres victimes.

27 chefs d’accusation

Michel Blouin a comparu, le 8 janvier dernier, au palais de justice de Joliette pour faire face à plus de vingt-sept chefs d’accusation en rapport à une série de gestes à caractères sexuels. Il a été remis en liberté avec de sévères conditions à respecter. Il sera de retour à la Cour du Québec ultérieurement pour la suite des procédures.

Victimes potentielles recherchées

Michel Blouin pourrait avoir fait d’autres victimes au cours des cinquante dernières années. La plupart des agressions se sont produites dans les secteurs de Saint-Jérôme et Saint-Lin-Laurentides.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée dans le cadre de cette enquête, à laquelle collabore également le Service de police de Saint-Jérôme. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation.

Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

Toute personne possédant des informations sur les agissements de cet individu peut communiquer en toute confidentialité avec le Service de police de Saint-Jérôme avec l’enquêteur au dossier en communiquant avec le sergent/détective Pierre Tremblay au (450) 432-3000 poste 2274.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de