Alex Météore charme le public

par Ève Ménard
Alex Météore charme le public
Alex Météore présente son nouveau spectacle sur la mezzanine du théâtre Gilles-Vigneault. (Photo : Ève Ménard)

Lancement de la saison au Théâtre Gilles-Vigneault

 

Le 12 septembre dernier, sous la formule d’un 5 à 7, le Théâtre Gilles-Vigneault a donné le coup d’envoi à sa saison 2019-2020 en présentant son premier spectacle de la série Découverte, un concept qui permettra de faire connaître au public de jeunes talents.

 

Avec près de 200 spectacles prévus cette année, le Théâtre Gilles-Vigneault s’impose de plus en comme la référence en arts de la scène dans les Laurentides. C’est Alex Météore, auteur-compositeur-interprète, originaire de Saint-Jérôme, qui a eu la chance d’ouvrir le bal dans une ambiance accueillante et simple.

Un défi bien relevé

Il a offert une prestation d’une cinquantaine de minutes incluant quelques-unes de ses chansons originales en plus de certaines reprises, le tout entrecoupé de courtes anecdotes. Quelques minutes avant son entrée sur scène, il était fébrile à l’idée de présenter son travail dans une atmosphère si intime: «Ca fait des mois, même des années que je passe du temps en studio à faire des arrangements, à rajouter des couches de percussions, de batteries et de basses. Là, de me donner le défi d’aller défendre tout ça seul, en voix, c’est une autre game. » Malgré tout, dès ses premières notes, il semble à l’aise et charme rapidement le public qui lui réserve même une ovation chaleureuse à la fin du spectacle.

Il donne ainsi un avant-goût intéressant de son EP, intitulé Notre histoire n’est plus qu’un jeu de mémoire, qui sortira en hiver prochain. La parution étant originalement prévue pour l’automne, fut repoussée en raison d’un calendrier culturel déjà très chargé. L’artiste préférait prendre son temps et ainsi bénéficier d’une meilleure préparation en vue de la sortie. « Le thème général c’est de laisser derrière ce qu’on n’a plus de besoin, d’aller de l’avant. C’est de choisir nos pièces du jeu pour se rappeler ce qu’on veut », nous raconte-t-il.

Un amoureux de la langue française

L’artiste coécrit les paroles avec Marie-Ange et Amélie, lui qui se dit plus à l’aise en musique qu’en texte. Il est donc bien heureux de pouvoir compter sur ces collaboratrices afin de se développer tranquillement dans cette facette. D’ailleurs, le choix du français dans ses chansons n’est pas laissé au hasard. Il a même fait un documentaire récemment sur l’importance de cette langue dans les arts.

Chanter en français

Adolescent, il a longtemps voulu chanter en anglais. Puis, c’est en écoutant des auteurs-compositeurs comme Louis-Jean Cormier et Marie-Pierre Arthur, ou des groupes comme Harmonium, qu’il a réalisé que le rock et le pop progressif se faisaient tout aussi bien dans la langue de Molière. Pour lui, il est essentiel de dire que n’importe quelle langue peut aller sur n’importe quel style musical: « La langue c’est une boite de jouets, une boîte de légos. On peut faire n’importe quoi avec parce qu’il y a tellement de choix de mots ».

Sur la mezzanine, à la suite du spectacle d’Alex Météore, de nombreuses personnes ont fait la file pour échanger quelques mots avec l’artiste. S’en suivent d’accolades chaleureuses et de larges sourires. Lui qui était ravi de présenter son spectacle pour la première fois dans la ville qui l’a vu grandir, n’a certainement pas déçu.

Prochaines Découvertes

  • 3 octobre : Reney Ray
  • 7 novembre : Joe Bel
  • 5 décembre : Caroline Savoie
  • 6 février : Lou-Adriane Cassidy
  • 5 mars : Pascal Allard
  • 2 avril : Michel Robichaud
  • 7 mai : Dominique Fils-Aimé
  • 4 juin : Ghostly Kisses
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de