Sections

Marc Bourcier trace le bilan de sa première année

Député de Saint-Jérôme


Publié le 13 décembre 2017

Marc Bourcier a été élu député de Saint-Jérôme, le 5 décembre 2016.

©Photo : Courtoisie

Élu le 5 décembre 2016 comme député de Saint-Jérôme, le péquiste Marc Bourcier soutient que cette première année comme représentant à l’Assemblée nationale est pour lui une source de fierté.

« Je réalise que le travail de député est un don de soi et c’est passionnant. J’aime les gens et j’ai toujours travaillé pour eux tant durant ma carrière en enseignement que comme citoyen et je continue à le faire comme député », explique en entrevue Marc Bourcier.

Il dit s’être entouré de bonnes personnes dans son bureau de comté et que ce sont elles qui répondent aux citoyens. « Je ne savais pas que tant de monde allait au bureau du député pour différentes situations. En une année, nous avons traité plus d’une centaine de dossiers. C’est important pour moi d’être près des gens », ajoute le député.

La politique autrement

Marc Bourcier se qualifie comme un politicien qui pratique la politique différemment.      « Je discute avec les députés des autres partis et je m’implique en gardant toujours une attitude positive. Je ne me chicane pas ; c’est ma façon de faire les choses. Tous les jours passés à l’Assemblée nationale, je parle de Saint-Jérôme et je pousse les dossiers qui concernent la circonscription », explique M. Bourcier.

« Rester le même »

Pour Marc Bourcier, il est important de rester intègre et d’occuper ce siège avec respect et humilité. « Je suis la même personne avec mes confrères de l’Assemblée nationale, avec les citoyens et avec mes proches. Je pense que le pouvoir ne doit pas nous changer. C’est important de demeurer près du monde. »

Bilan des activités

Au cours de cette première année, le député a participé à une centaine de rencontres avec les citoyens lors d’événements divers à Saint-Jérôme. Il a fait 83 interventions en Chambre et en Commission parlementaire. Il est intervenu en Chambre sur différents sujets : programme écocamionnage, programme d’installation de bornes de recharge, projet de loi 62, le prolongement de l’autoroute 19 à Laval et sur la Rive-Nord de Montréal, la loi sur la santé et la sécurité du travail, le financement du parc d’autobus scolaires électriques, la stratégie d’électrification des transports et le projet de loi 127. Marc Bourcier a siégé sur différentes commissions parlementaires.

Pour le soutien à l'action bénévole : 100 000 $ ont été remis à 130 organismes. « Au niveau du comté, mon équipe a eu un impact majeur dans 46 cas et nous avons reçu une centaine de citoyens au bureau de comté », conclut M. Bourcier.

Un autre mandat

Le 11 décembre, en présence des militants péquistes et de députés pour souligner sa première année à l’Assemblée nationale, Marc Bourcier a annoncé qu’il sollicitera un second mandat en vue des élections générales qui doivent se tenir au plus tard le 1er octobre 2018.