Pour la remise dans la catégorie Grand Public

| Par lpbw

Une soirée dédiée à la langue française

C’est à la salle Anthony-Lessard, à Saint-Jérôme, qu’a eu lieu la remise des prix de la 5e édition des Grands Prix littéraires Le Nord, le 9 mai dernier, en présence de plusieurs dignitaires.

Pour cette édition, les participants devaient s’inspirer du thème «L’eau source de vie». Les juges ont dû faire des choix, quelques fois déchirants, pour choisir les vainqueurs dans chaque catégorie. Lauréate dans la catégorie Grand public, Nancy Lange a reçu le prestigieux prix La part du Lion (voir texte page 23).

Au primaire 1er cycle, Alice Valeeva-Fafra de l’Académie Lafontaine a remporté le premier prix tandis qu’au primaire 2e cycle Maeve Gagnon-Kavanagh a vu sa plume être récompensée.

Chez les élèves du secondaire 1er cycle, Béatrice Marcoux, de la Polyvalente de Saint-Jérôme, a raflé le prix. Nickie Renaud, de l’Académie Lafontaine, a remporté le concours au 2e cycle.

Au collégial, Pascal Lambert, étudiant en informatique au Cégep de Saint-Jérôme, a été choisi par les juges. Ce jeune homme se servira de cette bourse pour financer un voyage humanitaire en Haïti qu’il fera en 2014. « Notre projet est de faire un parc informatique dans une école en reconstruction. On veut montrer aux gens comment se servir du réseau, comment faire pour aller chercher leurs informations et gérer leurs systèmes informatiques», explique l’étudiant qui voudrait être concepteur de jeux vidéo plus tard.

Finalement, Nathalie Broekaert, de l’Université du Québec en Outaouais, a mis la main sur le prix dans la catégorie universitaire.

Le français à l’honneur

Durant cette soirée, le maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, a voulu souligner l’appui de la Ville aux Grands Prix Littéraires Le Nord. «Les Grands Prix Littéraires en peu d’éditions s’est déjà imposé comme un rendez-vous annuel très attendu. On le considère déjà comme une fête de la langue et des lettres», a-t-il dit.

«En dépit de la grande popularité des médias sociaux et des œuvres audio visuels, les beaux écrits auront toujours une place de choix dans notre culture», a ajouté le maire.

De son côté, Patrice Mainville, directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Jérôme, a salué l’initiative du Journal Le Nord. «La qualité du français écrit dans notre merveilleux monde du web laisse très souvent à désirer. Ce n’est que rassurant de voir qu’il y a encore des gens qui se préoccupent de la qualité de notre langue française», a-t-il affirmé.

Cette année, le jury était composé de Nicole Lebel, auteure, conteuse et enseignante de yoga pour les enfants, Claude Potvin, directeur général de l’Académie Lafontaine et Pauline Vincent, auteure, Fondatrice et actuelle présidente de l’Association des auteurs des Laurentides.

Notons que pour cette 5e édition, le Journal Le Nord a pu compter, encore une fois, sur la collaboration de partenaires indispensables que sont la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, l’Académie Lafontaine, l’Université du Québec en Outaouais (UQO), le Cégep de Saint-Jérôme ainsi que la Caisse populaire Desjardins de Saint-Jérôme et la Caisse Desjardins de Saint-Antoine-des-Laurentides, la Ville de Saint-Jérôme et Intertalent.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.