| Par lpbw

Un Jérômien met le cap sur une région inexplorée de l'Antarctique

Découvrir une région encore inexplorée de l’Antarctique. Voilà le défi ambitieux que s’est donné une équipe de six jeunes aventuriers, dont fait partie le Jérômien, François Mailhot.

Le grand départ de ce voyage de 45 jours est prévu pour le 23 janvier. Quelques jours après, le 2 février, les membres de l’expédition québécoise XPAntarctik quitteront Ushuaïa, en Argentine, et réaliseront une traversée à la voile de 1 700 km. « Je ne sais pas si j’ai le pied marin, donc juste ça pour moi c’est toute une aventure », affirme M.Mailhot, monteur de ligne de formation.

 

Arrivés sur le continent Antarctique, les explorateurs traverseront pendant 35 jours les hauts plateaux et se rendront en terre inexplorée pour pratiquer de l’alpinisme sur des sommets vierges.

 

« Il reste encore beaucoup de travail à faire avant le départ, mais c’est certain que je suis très fébrile. C’est fou de constater le travail qu’on a fait et de se dire que dans deux semaines on s’en va (…) Là on arrive au bout et nos rêves vont enfin se réaliser », souligne l’aventurier de 32 ans.

 

À quelques jours du départ, François Mailhot ne cache pas qu’il a des craintes. « On doit travailler sur ces craintes-là. Ça fait trois ans que nous planchons sur ce projet et environ un an que toute l’équipe se réunit pour faire des entraînements d’équipe afin d’être prête physiquement et psychologiquement à faire face à toute sorte de situations », raconte-t-il.

 

Traverser le passage de Drake à la voile, un des passages les plus tumultueux au monde, sera un des plus gros défis de M.Mailhot qui est plus à l’aise dans les montagnes. En effet, ce dernier a 12 ans d’expérience en alpiniste et en escalade au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Amérique centrale.

Travail d’équipe

Pour bien se préparer, les membres de l’équipe, qui réaliseront cette première mondiale, se sont entraînés dans l’Ouest canadien, il y a un mois.

 

« Ç’a été très enrichissant. Nous sommes partis unis et nous sommes revenus encore plus unis et forts qu’avant », observe le résident des Laurentides.

 

Cette équipe constituée de jeunes de 25 à 32 ans a également suivi une formation avec le Groupe Esprit de corps afin de mieux évoluer ensemble.

 

Ce sont deux des membres de l’équipe, Alexandre Byette et Marina Lançon, guides de voyages d’aventures, qui ont eu l’idée de cette folle exploration. François Mailhot n’a pas hésité une seconde à embarquer dans l’aventure avec eux.

 

« Il va y avoir des sommets vierges, il n’y a pas de carte de la région, on ne connait pas la température, mais on sait que c’est le pays le plus froid, le plus venteux et le plus élevé au monde. C’est l’endroit idéal pour de jeunes explorateurs comme nous », affirme celui qui est excité à l’idée d’aller où l’Homme n’a encore jamais mis le pied.

Explorer, faire avancer la science et inspirer

En plus d’explorer une nouvelle région, le projet a pour mission de faire avancer la science et d’inspirer.

 

En effet, une équipe de chercheurs de l’UQAM mènera, en collaboration avec les explorateurs, une étude portant sur l’adaptation du corps humain aux conditions extrêmes. Des tests sont effectués avant, pendant et après.

 

De plus, XPAntarctik vise à inspirer les gens afin qu’ils trouvent la motivation d’atteindre leurs rêves. L’équipe va rencontrer les jeunes dans les écoles et s’est engagée à amasser de l’argent pour la Fondation rêve d’enfants.

 

Le coût de ce périple, qui comprend l’achat du bateau, est très élevé. Le groupe a déjà amassé 400 000 $ et poursuivra sa campagne de financement le 16 janvier à l’Agora Hydro-Québec lors de la soirée Grand départ. Il sera alors possible pour le public de découvrir la réalité d’une exploration polaire notamment en manipulant le matériel des aventuriers.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.