(Photo : France Poirier)
Près d’une vingtaine de tentes ont été installées par des itinérants.
|

Un campement au parc Henri-Daoust

Par France Poirier

Des personnes en situation d’itinérance ont installé des tentes au parc Henri-Daoust. Les policiers les ont fait déplacer au fond du parc derrière le terrain de baseball, le temps de trouver des mesures transitoires.

« Il y a des discussions avec la Ville pour trouver des solutions. On essaie de les diriger vers des services et nos policiers passent régulièrement pour s’assurer que tout se passe bien », explique Robin Pouliot du Service de police de Saint-Jérôme. Par ailleurs, il nous confirme qu’une trentaine de constats d’infraction en vertu des règlements municipaux ont été remis.

Du côté du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, cette situation est préoccupante. « Nous offrons un service d’hébergement pour les personnes en situation d’itinérance via plusieurs organismes dans les Laurentides, dont La Hutte située à Saint-Jérôme. Nous avons sensibilisé les autres organismes œuvrant auprès de cette clientèle afin de soutenir la réorientation des usagers présents dans ce campement. Nous offrons un accompagnement individualisé à chaque personne ouverte à recevoir des services via l’équipe ESPOIR et les autres équipes cliniques du CISSS des Laurentides », nous a répondu par courriel une porte-parole du CISSS des Laurentides. 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.