| Par Marie-Catherine Goudreau

Quand une initiative propage le bien

Depuis le début de l’hiver, trois résidents du lac Renaud se sont donnés comme mission d’entretenir des sentiers de marche et de patin sur le lac. Leur initiative a réjoui toutes les familles et les habitants du lac. Ils organisent même un petit rassemblement pour les remercier de leur précieux travail.

Tod Gorr est l’un des résidents derrière cette initiative. Installé au lac Renaud depuis une vingtaine d’années, il faisait souvent une patinoire à côté de sa maison pour sa famille. Puis il a voulu faire la même chose pour tout le lac.

« Nous avons acheté un tracteur et avons fait un sentier sur tout le lac. Les gens ont bien aimé ça. C’était le fun de regarder tout le monde sur le lac ! Avec le temps, je suis devenu plus inspiré et d’autres personnes sont venues m’aider », explique-t-il.

Un lieu de rassemblement

Pierre Therrien, qui réside au lac Renaud depuis la pandémie, a voulu trouver un moyen de remercier ces trois bénévoles pour leur initiative. « Tout l’hiver, et depuis la pandémie surtout, les gens ont pu prendre l’air, les voisins se sont parlé, les enfants ont patiné. Je trouve que cela a créé un sentiment d’appartenance et de convivialité autour du lac », souligne-t-il.

Il y a même des gens de Montréal qui sont venus profiter de l’anneau de glace et des sentiers. « Ils ont trouvé ça super beau ! », dit M. Therrien. Les sentiers sont d’une longueur de 3 kilomètres environ. Les gens peuvent venir y patiner ou marcher simplement.

Pour faire l’aménagement sur le lac, M. Gorr a transformé avec l’aide d’amis son tracteur en petite surfaçeuse avec laquelle il peut faire la glace. Il trouve beaucoup de plaisir à travailler sur le lac.

« Il y a beaucoup de personnes qui n’habitent pas ici et qui viennent se stationner pour patiner ou faire une promenade. J’ai vu la petite fille de mes voisins qui a commencé à patiner au début de l’hiver cette année, et maintenant elle s’est vraiment améliorée ! », se réjouit Tod.

Faire profiter du grand air

M. Therrien organise donc une petite fête à la fin du mois, au dépanneur près du lac, pour remercier les trois bons samaritains. « Rien de trop compliqué, on veut simplement les remercier ! »

« Plusieurs personnes âgées ont dit que s’il n’y avait pas eu ça, ils auraient eu peur de marcher sur le chemin en raison des voitures. Alors que là, tout le monde allait sur le lac », explique M. Therrien.

Durant le temps des fêtes notamment, plusieurs familles et enfants sortaient profiter du grand air. « Tout ça grâce à l’initiative de trois citoyens. Ça ne fait que faire du bien à la communauté ! Il y a des gens qui profitent plus du lac l’hiver que l’été depuis que ces gens s’en occupent ! »

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.