Lors des assises de l’Union des municipalités, le maire Stéphane Maher a présenté le projet au premier ministre Couillard.

| Par France Poirier

Saint-Jérôme rayonne à nouveau

Projet Sexto

La Ville de Saint-Jérôme a rayonné avec le projet Sexto dans le cadre du mérite Ovation municipale en recevant le prix coup de cœur du jury.

C’est lors des assises de l’Union des municipalités du Québec, qui avaient lieu à Gatineau, que le projet Sexto a été primé une nouvelle fois.

«Je tiens à saluer le travail remarquable des policiers à l’origine de ce projet innovateur ainsi que tous les partenaires sans lesquels Sexto ne serait qu’une idée et non une réalisation. Plus qu’une campagne de sensibilisation, Sexto est également une trousse d’intervention permettant de limiter les effets du sextage chez les jeunes. Je suis fier de constater que ce projet rayonne au-delà des frontières de notre ville», souligne Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.   

À Gatineau, le maire a profité de l’occasion pour présenter la campagne au premier ministre Philippe Couillard et au ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux. «Il est important de rencontrer tous les acteurs concernés afin de propulser au maximum le projet Sexto. Pour nos jeunes, nous allons continuer à parler d’autoexploitation juvénile et ainsi mieux les outiller face à cette problématique grandissante», indique Benoit Delage, conseiller municipal et président de la Commission mandataire de la sécurité publique.

Qu’est-ce que le projet Sexto?

L’objectif de l’initiative est de traiter des cas d’exploitation de soi ou de ses pairs, communément appelés «sextage», par le recours à des mesures de réadaptation et de justice réparatrice, par la participation à des groupes consultatifs de justice pour la jeunesse et par la tenue d’une campagne de sensibilisation sur les risques associés au sextage.

Une trousse d’intervention «sexto» pour les écoles a également été créée, incluant une grille d’évaluation des risques destinée à appuyer les autorités scolaires à prendre les mesures appropriées lorsqu’un incident survient.

Prix national

En juillet dernier, le Service de police de Saint-Jérôme avait été récompensé pour son projet intitulé «Campagne sexto: reflète la bonne image de toi et pas obligé de tout partager». Il recevait le prix canadien lors de la rencontre annuelle de l’Association canadienne des chefs de police qui se tenait à Montréal, en juillet 2017.

Ce prix rend hommage annuellement aux policiers et à ceux et celles impliqués dans une initiative policière qui présente des méthodes innovatrices ou des pratiques qui vont au-delà du système judiciaire officiel et qui cible les jeunes contrevenants dans le cadre de l’application de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

C’était la première fois qu’un tel prix était remis à une organisation policière de la taille de celle de Saint-Jérôme. Le projet Sexto se mesurait à d’autres belles initiatives de confrères policiers de Toronto, Vancouver et Calgary, avait souligné le chef Danny Paterson à l’époque.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.