(Photo : Archives)
Les assemblées du conseil ont lieu au Centre des loisirs et de vie communautaire.
|

Saint-Hippolyte : Travaux majeurs au lac Écho et au chemin du Lac Bertrand

Par Luc Robert

Lors de la dernière séance ordinaire du conseil municipal de Saint-Hippolyte, une dépense et un emprunt de 1 925 000 $ ont été autorisés afin d’effectuer des travaux d’asphaltage sur certains chemins et pour résoudre une importante problématique de sédimentation dans le lac Écho.

En effet, environ 9 kilomètres de chemins publics se trouvant dans l’unité de drainage du lac Écho ont été classés comme étant majeures, par l’organisme de bassin versant CARA (Corporation de l’aménagement de la rivière l’Assomption). Il y a également lieu d’effectuer des travaux de correction aux infrastructures de drainage des secteurs du lac Écho.

Par ailleurs, d’autres travaux seront aussi exécutés par Hydro-Québec, sur le chemin du Lac Bertrand. Au cours des six prochains mois, des mises à niveau de lignes électriques reliées au nouveau poste de l’Achigan seront effectuées.

« Ces travaux d’envergure entraîneront l’interdiction de circulation des camions poids lourds, habitués à utiliser l’artère pour circuler vers la carrière des Sables L.G. Les camions devront utiliser le chemin du Lac Connelly nord et le Chemin du Roi pour s’y rendre. Il s’agit d’un désagrément temporaire, dont les délinquants seront suivis de manière serrée par les agents de la Sûreté du Québec», a dévoilé en assemblée le maire Yves Dagenais.

Remplacement de modules de jeux

D’autre part, les modules de jeux du parc du Grand-Héron, qui datent de plusieurs années, devront être retirés. Il s’agit de structures métalliques qui montrent plusieurs signes de détérioration, due à la corrosion. Il a été convenu de remplacer ces modules par des nouveaux en bois, qui rappellent les anciens modules d’hébertisme. Un montant de 100 000 $ a été financé par Hydro-Québec. Des soumissions ont été demandées aux deux principaux fournisseurs québécois de jeux offrant des modules en cèdre (bois reconnu pour sa solidité et sa durabilité) afin de fournir des balançoires, un parcours combiné pour développer la motricité et un module avec glissoire. Un mandat a été accordé par le conseil municipal au montant de 121 865,27 $ (en excluant l’aide financière d’Hydro-Québec) pour réaliser ce projet en 2024.

Remplacement de puisards

À la suite de l’adoption d’un règlement adopté le du 12 septembre 2023, le Service de l’environnement a transmis une lettre à tous les propriétaires de puisards afin de les aviser de l’obligation de procéder au remplacement de leurs puisards et de la mise en place du programme Écoprêt, au début de 2024. Sur recommandation du Service de l’environnement, le conseil municipal procédera, au cours des prochains mois, à un amendement relatif au Programme Écoprêt pour le remplacement des puisards et la mise aux normes des installations sanitaires, afin de permettre aux citoyens ayant remplacé leurs puisards après le 12 septembre 2023 de déposer une demande d’admissibilité au programme Écoprêt. 

Remplacement de bornes sèches

Une dépense de 940 000 $, ainsi qu’un emprunt de 861 532 $ pour remplacer 10 bornes sèches et permettre l’installation de 2 réservoirs d’eau souterrains d’une capacité de 30 000 gallons a été autorisée, pour faciliter le travail des pompiers en cas d’incendie. 

Milieux naturels

Dans un autre ordre d’idées, la version finale du Plan de conservation des milieux naturels (disponible au saint-hippolyte.ca) a été adoptée par le conseil. Notons que près de 50 % de Saint-Hippolyte comporte des milieux naturels à fort intérêt écologique et que, selon les études de l’organisme Éco-corridors laurentiens, ce territoire est primordial pour assurer les déplacements de la faune à l’échelle régionale. De plus, les écosystèmes terrestres, humides et hydriques sont assurent plusieurs fonctions écologiques vitales telles que la filtration des polluants et des sédiments, le contrôle de l’érosion, la régularisation des débits d’eau, le contrôle des nutriments, la recharge des nappes souterraines, le stockage et la séquestration du carbone, la fourniture d’habitats fauniques variés, la productivité biologique, de même que le bien-être des humains. Aussi, les sources de pression sur les milieux naturels se multiplient en raison du développement du territoire. Un plan d’action, découlant du Plan de conservation des milieux naturels, sera réalisé de 2024 à 2033.

Achat de livres

Un budget de 94 000 $ a été octroyé pour permettre à la bibliothèque municipale d’acheter des livres et des documents multimédias auprès des librairies agréées suivantes : Renaud-Bray; Librairie Sainte-Thérèse; Coopsco des Laurentides; Librairie Carcajou; Librairie Le Sentier; Rabais Campus. Le conseil a aussi autorisé le renouvellement de la convention avec le Centre régional de services aux bibliothèques publiques des Laurentides, pour la fourniture de livres et de ressources numériques accessibles, pour un montant de 30 000 $.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *