| Par Luc Robert

Réfection de routes: Travaux de près d’un million de dollars sur le chemin des hauteurs

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) accepte jusqu’au 2 juillet prochain les soumissions pour des travaux majeurs à effectuer sur deux portions du chemin des Hauteurs, ainsi que le remplacement d’un pont, à Saint-Hippolyte.

Dans un premier temps, l’entrepreneur retenu devra voir au « planage, à la couche d’usure et au remplacement de glissières de sécurité sur la route 333, à Saint-Hippolyte », selon l’appel d’offres publié via le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO), depuis le 2 janvier dernier.

« Les travaux s’effectueront sur une distance totale de 2,3 kilomètres, sur le chemin des Hauteurs. On parle de deux segments, qui comprendront approximativement les secteurs compris entre le chemin du Lac Écho et celui du Lac Connelly (Nord), ainsi qu’une section entre la rue Brunet (Parc Roger Cabana) et le chemin du Lac Morency », a laissé savoir Mme Isabelle Paré, conseillère en communication à la direction générale des Laurentides-Lanaudière, au MTQ.

Le même document stipule que « le montant estimé du contrat se situe dans une fourchette comprise entre 500 000 $ et 999 999.99 $. »

« Les travaux devraient avoir lieu d’ici à l’automne 2021. Il y a aussi à l’horaire la reconstruction du pont de la décharge (mieux connu sous le nom du pont du petit ruisseau) sur le chemin du Lac Connelly (Sud). Nos ingénieurs ont constaté des détériorations aux trois endroits, d’où les travaux projetés », a-t-elle ajouté.

Pour le maire de Saint-Hippolyte, M. Bruno Laroche, ces travaux ne seront pas un luxe.

« Les travaux sur le chemin des Hauteurs sont nécessaires, avec les trous et ornières que l’on y retrouve. Même chose pour le pont du petit ruisseau (de la décharge), pour lequel nos demandes de réfections ont été faites depuis plusieurs années », s’est-il remémoré.

Le maire Laroche aurait voulu obtenir la permission du MTQ régional, pour procéder à du pavage et à l’entretien de chemins provinciaux à Saint-Hippolyte, dont sur la route 333 (chemin des Hauteurs).

« Devant la lenteur du MTQ, nous avons suggéré que notre service de génie civil puisse intervenir sur les routes provinciales de notre territoire, à leurs frais, pour de l’asphaltage et de l’entretien. Prévost a déjà fait ça. Notre directeur aux travaux publics, Mathieu Meunier, a un doctorat en génie civil », a-t-il fait valoir.

L’idée ne semblait toutefois pas figurer dans les cartons du MTQ-LL.

« Le MTQ a en effet la possibilité de déléguer certains travaux à des municipalités. Il l’a notamment fait avec Saint-Hippolyte dans le dossier des feux de circulation, à l’intersection du chemin du Lac Bertrand. Toutefois, dans le dossier actuel, aucune entente pour la chaussée n’est prévue avec la municipalité jusqu’à maintenant », a repris Mme Paré.

« Il faut comprendre certains travaux sont donnés à l’interne, selon leur étendue, alors que d’autres sont attribués à contrat (à l’externe). Nous possédons les capacités, les ressources et l’expertise pour mener à bien certains travaux. »

Ce constat a été remis en question par M. Laroche, aussi préfet de la MRC de la Rivière-du-Nord.

« Malheureusement, ce n’est pas le cas. Ils ont de la misère avec les ressources humaines, au MTQ. Et la pandémie n’aide pas leur cause. C’est pourquoi nous leur avons offert nos services », a-t-il insisté.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.