|

Prévost souhaite modifier son projet de bibliothèque

Par Aurélie Moulun

Le 13 mars dernier avait lieu la dernière séance du conseil municipal de la Ville de Prévost. En voici un bref aperçu.

Ajouter un centre communautaire

La Ville de Prévost demande au Ministère de la Culture et des Communications de modifier le plan du projet de la nouvelle bibliothèque.

« On a reçu une subvention l’année dernière pour construire une nouvelle bibliothèque, mais les besoins à Prévost sont criants. Le dernier bâtiment qui a été construit par la Ville, c’est la caserne en 1985. On est en déficit d’infrastructure, dont notre centre communautaire qui date de 1920 environ. […] Étant donné l’âge du centre culturel, il faut absolument faire un projet où on vient optimiser les deux, donc faire une bibliothèque avec un rez-de-chaussée qui pourra servir aussi de salle communautaire », explique le maire Paul Germain.

Celui-ci indique ainsi vouloir redéfinir le projet de la bibliothèque. Il ajoute d’ailleurs qu’il « y a eu une explosion des coûts énorme ». La Ville souhaite donc attendre de recevoir « les revenus que la nouvelle école secondaire va engendrer pour mettre la bibliothèque en place ».

Le conseil demande également de repousser la date livrable du projet en 2028, alors qu’il était prévu en 2026.

Améliorer le déneigement à Prévost

Le conseil municipal a autorisé la conclusion d’un partenariat avec l’OBNL IVÉO, un « accélérateur d’innovation ». La Ville cherche ainsi à optimiser ses opérations « d’entretien hivernal et de déneigement urbain ».

Le maire explique que l’OBNL offre une multitude de solutions « technologiques d’optimisation pour les Villes ».

« Ils ont décidé de créer ce qu’on appelle des laboratoires urbains. On vient se servir des 550 entreprises qu’ils ont dans leur portefeuille pour nous aider. Nous avons choisi un thème spécifique, celui du déneigement », explique M. Germain. IVÉO proposera ainsi à la Ville plusieurs pistes de solutions afin d’améliorer les processus de déneigement.

« On utilise déjà, entre autres, un logiciel qui s’appelle Météo-route. Ça nous permet de prédire, presque à la minute près, quel mélange d’abrasifs faire, pour quel secteur. Donc on est train d’apprivoiser cette petite bête-là et on veut continuer à trouver des solutions innovantes pour améliorer nos services », ajoute Paul Germain.

Appui à la Maison des parents

La Ville de Prévost appuie la démarche de la Maison des parents d’enfants handicapés des Laurentides. L’organisme souhaite mettre en place un centre de répit sur le territoire de la Ville sur un terrain de la fondation Dited.

Paul Germain explique qu’en 2006, Mme Thérèse Gaudet avait cédé sa terre à la fondation, « dans le but de créer des services spécialisés destinés à une clientèle en déficience intellectuelle et en déficience physique ».

Pourtant, « la fondation Dited, depuis 15 ans, n’a mis en place aucun projet qui répond à sa mission principale et aux motivations profondes de la donataire », poursuit le maire. « La fondation semble s’éloigner de sa mission initiale. »

Ainsi, la Ville souhaite « demander à la fondation Dited de négocier de bonne foi une entente avec la Maison des parents d’enfants handicapés des Laurentides pour permettre la valorisation du site conformément au souhait de Madame Thérèse Gaudet », indique finalement la greffière.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.