Archives - Nordy - Sébastien Fleurant
|

Prévost : la politique de stationnement hivernal « suscite la controverse »

Par Simon Cordeau

La Ville de Prévost tenait une séance de son conseil municipal le 15 janvier dernier. En voici les faits saillants.

Stationnement hivernal

Le maire, Paul Germain, a répondu aux critiques de certains citoyens concernant le stationnement hivernal. « Nous comprenons que la nouvelle politique suscite beaucoup de controverse. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le stationnement hivernal est interdit, sauf quand il est permis. […] En pratique, il est permis 90 % du temps. C’est seulement interdit pendant les périodes de déneigement », a-t-il souligné.

Le maire a rappelé que l’objectif de la nouvelle politique est d’augmenter l’efficacité et la qualité du déneigement, mais aussi la sécurité des résidents. « Le jour où l’un des membres de votre famille aura besoin d’une ambulance, vous serez heureux que les rues menant à votre propriété ne soient pas bloquées par des autos stationnées, comme on a déjà vu. C’est la même chose pour les incendies. »

M. Germain a souligné que, dans les villes voisines comme Sainte-Anne-des-Lacs, Piedmont et Saint-Hippolyte, le stationnement dans les rues « est interdit en tout temps l’hiver ». « Il faut changer nos habitudes. Je sais que ce n’est pas facile. Mais les citoyens dans les autres villes le font. »

Pour savoir si le stationnement est autorisé, il suffit de visiter le site web de la Ville, où apparait une pastille rouge ou verte.

Application bciti+

Le maire a invité les Prévostois à s’abonner à l’application bciti+. Entre autres, celle-ci permet aux citoyens de savoir si le stationnement est permis.

Elle permet également de recevoir un rappel avant les collectes de matières résiduelles. « Je sais que beaucoup de gens ont eu de la misère à s’adapter au nouveau calendrier de collectes », a indiqué M. Germain. Vous pouvez aussi envoyer votre adresse et votre numéro de téléphone ou votre adresse courriel au collectes@ville.prevost.qc.ca pour recevoir un rappel. « Ça fait une chose de moins à se soucier. »

Dans bciti+, la carte citoyenne numérique sera aussi bientôt disponible. Elle permettra de naviguer dans Sport-plus, à la bibliothèque, de faire des requêtes citoyennes et, éventuellement, de demander des permis, a expliqué le maire.

En vrac

Le conseil a annulé des soldes résiduaires de « sept ou huit » règlements d’emprunt, puisque moins d’argent a été dépensé qu’emprunté. « Ce qui est intéressant de constater, c’est qu’à peu près tous les règlements, on ne les dépense pas au complet. Au total, c’est 4 M$ de moins qu’on vient enlever sur la dette de la Ville », s’est réjoui le maire.

Le conseil a adopté les modifications à son règlement sur la décarbonation des bâtiments, qui redéfinit certains termes. Énergir avait annoncé abandonner sa poursuite contre la Ville de Prévost suivant l’annonce de ces changements. « On a négocié avec eux, on a fait des gros gains et un petit compromis. On vient d’ouvrir la voie à toutes les municipalités du Québec à s’attaquer à la décarbonation des bâtiments où le réseau électrique le permet. Ce n’est pas banal. C’est un dossier clos et on peut aller vers l’avenir », a détaillé M. Germain.

Le conseil s’engage à élaborer un plan de gestion des actifs pour les infrastructures en eau potable. Cela inclut l’eau potable, la consommation d’eau, les eaux usées, les bassins de rétention, les surverses, les débordements et les balancements hydrauliques. Ce plan permettra d’aller chercher plus de subventions.

Les panneaux d’arrêt seront ajustés sur la rue Haché, dont une partie est maintenant à sens unique. Le règlement, présenté en décembre, a été adopté.

Le conseil a octroyé le contrat pour la conversion des luminaires au DEL, pour 34 026,85 $ avec taxes.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *