| Par lpbw

Portage célèbre ses 40 ans

Portage célèbre cette semaine son 40e anniversaire d’existence. Pour l’occasion, l’organisme qui vient en aide depuis quarante ans à des milliers de personnes avec des problèmes de dépendance réunira plusieurs employés, résidants et finissants des quarante dernières années pour une semaine de célébrations sous le signe de la fierté et de l’entraide.

Après qu’une délégation de Portage d’une vingtaine de finissants des différents centres ainsi que quelques membres du personnel, se soit rendue à l’Assemblée nationale du Québec le 13 février, se sera au tour de Portage au centre du lac Écho de célébrer, le 14 février prochain. Plus de 300 employés, résidants, membres du conseil et amis de Portage s’uniront à Prévost pour le 40e anniversaire, là où tout a commencé en 1973.

Au programme des festivités, plusieurs activités, notamment de la glissade, de la pêche sur la glace, du patin et des promenades en traîneau.

Prévost, premier centre

Le premier centre de Portage a en effet vu le jour dans les Laurentides, ouvrant ses portes en 1973 pour une dizaine de toxicomanes. Quarante ans plus tard, le campus du lac Écho, à Prévost, accueille 130 résidents, soit 90 adultes et 40 adolescents.

« Nous sommes heureux d’ouvrir nos portes aux résidants de tous les centres au Québec. Le modèle de Portage a évolué avec les années. Portage a raffiné son offre de service et a évolué en un programme de traitement profondément humain où l’esprit d’entraide, la convivialité et le partage règnent. C’est ce que nous allons vivre en écoutant plusieurs témoignages d’anciens résidents de toutes les décennies », a déclaré François Bourdon, le directeur du centre au lac Écho.

Olivier Fournel, a terminé son programme en résidence au lac Écho il y a un an. « Portage a changé ma vie et m’a permis de me retrouver dans un moment où j’en avais grandement besoin, confie-t-il. Je suis maintenant libre de ma dépendance, j’ai trouvé un travail et j’ai repris le contrôle de ma vie. »

Portage

Depuis 1973, Portage a aidé des dizaines de milliers de toxicomanes à vaincre leur dépendance. L’organisme offre une multitude de services adaptés aux besoins de ses résidents adultes, adolescents, mères toxicomanes avec jeunes enfants, toxicomanes enceintes et toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale. Portage gère sept centres de traitement de la toxicomanie au Québec : à Montréal, Beaconsfield, Prévost (Laurentides), Québec et à Saint-Malachie (Chaudière-Appalaches). Trois autres établissements desservent les populations de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et du Canada Atlantique.

Suivez-nous sur Facebook (facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.