|

Plusieurs secteurs toujours pas branchés

Par Luc Robert

L’opération haute vitesse Canada-Québec, lancée en mai 2021, devait permettre le branchement d’environ 16 000 foyers de la région des Laurentides aux services à haut débit dès la fin de septembre 2022. À Saint-Hippolyte, si plusieurs secteurs ont été raccordés à Bell Fibe, des inégalités subsistent toujours au niveau du projet de câblage de Cogeco.

« Ça avance bien et je rends hommage à mon ex-collègue Bruno Allard, qui a défriché le terrain pour la venue de la haute vitesse chez nous. Il est certain que les deux firmes ont étalé leur réseau à plusieurs endroits, selon les contraintes rencontrées. Les subventions aux compagnies sont prévues par secteurs précis. Alors, cela progresse, mais avec les réalités que l’on connaît : un manque de main d’œuvre et des terrains pas toujours propices aux travaux de mises à niveau », a constaté le maire de Saint-Hippolyte, M. Yves Dagenais.

L’Opération haute vitesse est assurée par des ententes avec six des plus grandes compagnies de télécommunications. Le cablodistributeur Cogeco est un de ceux qui procèdent au déploiement du service vers les foyers visés.

Le gouvernement Legault avait comme objectif de permettre l’accès au haut débit d’internet à 250 000 ménages québécois à la fin de son premier mandat, incluant 10 000 foyers orphelins raccordés au service satellitaire de Starlink. Il s’agit d’un investissement, à parts égales, de 826,3 millions de dollars des gouvernements du Canada et du Québec.

« Nous sommes en contact régulier avec Cogeco. Ces derniers nous confirment que les prochains secteurs (couverts) avancent bien. Le gouvernement du Québec s’est engagé à fournir un accès internet à haute-vitesse partout au Québec, le ou pour le 30 septembre (dernier). La bonne nouvelle est que trois secteurs sont déjà terminés. Pour les autres endroits, en attendant, on peut obtenir la haute vitesse via Starlink (fournisseur d’internet par satellite), incluant un crédit gouvernemental pour ramener le coût à un niveau compétitif. On peut en bénéficier en consultant la carte interactive du gouvernement du Québec (www.quebec.ca/hautevitesse). En offrant Starlink, Québec estime remplir sa promesse », a souligné M. Pascal Saint-Denis, responsable des communications, à la municipalité de Saint-Hippolyte.

Indispensable

La directrice générale pour le Québec et vice-présidente de la programmation et des relations avec les communautés chez Cogeco, Mme Johanne Hinse, nous a référé au service des communications de la boîte pour une mise à jour des travaux. Leur version n’a pu être obtenue avant d’aller sous presse, tout comme celle de Prévost.

« Les services internet à haute vitesse sont considérés comme indispensables de nos jours. Le numérique et l’accès à un service Internet performant et fiable sont dorénavant au cœur du développement économique et social des communautés. Les initiatives […] favoriseront l’accès à la télémédecine, à l’éducation à distance, au divertissement, à l’achat en ligne et au télétravail », avait-elle spécifié en mai 2021 lors de l’annonce gouvernementale.

Selon un communiqué émis en mai 2021 par le cabinet du premier ministre François Legault, une somme de 62,8 M$ est consacrée pour les installations, notamment aux régions suivantes :

MRC de la Rivière-du-Nord

• Prévost

• Saint-Hippolyte

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.