(Photo : Mario Fauteux)
La compagnie Sustana, propriétaire de l’usine de Saint-Jérôme, veut retirer le nom de Rolland de la papetière jérômienne. 
|

Patrimoine jérômien : Un cri du coeur pour conserver le nom de la Rolland

Par France Poirier

Mario Fauteux, conseiller municipal et ancien travailleur de la Rolland, a lancé un cri de coeur lors du conseil de ville de Saint-Jérôme dans le but de sensibiliser les élus et la population à une situation concernant la Rolland.

La Rolland appartient maintenant à des intérêts américains, soit la compagnie Sustana. « Le 15 janvier dernier, l’entreprise a décidé d’abolir le nom Rolland dans toutes ses marques de commerce au niveau du papier et aussi pour l’usine de Saint-Jérôme », a fait savoir M. Fauteux.

Il comprend que de changer le nom du papier est une décision d’affaires. Par ailleurs, selon M. Fauteux, Rolland est un nom de prestige, mais il ajoute que c’est leur choix. « Là où j’ai un malaise, c’est au niveau du bâtiment qui se retrouve sans nom et dénaturé », souligne le conseiller Fauteux.

Il faut savoir que le bâtiment a quelque chose de spécial, puisqu’il est reconnu au niveau du patrimoine jérômien. « Cascades avait fait la même chose en 2003 en voulant changer le nom de l’usine de Saint-Jérôme. J’étais intervenu auprès d’Alain Lemaire pour lui souligner l’attrait historique de l’usine et il avait fait renverser la décision. Cascades avait décidé de conserver le nom de Rolland », explique-t-il.

Patrimoine industriel

« À la suite de ça, en 2010, j’avais collaboré avec l’Association québécoise pour le patrimoine industriel pour faire reconnaître la Rolland dans le patrimoine industriel. C’est la seule usine au nord de Montréal qui est reconnue par l’Association québécoise pour le patrimoine industriel », précise M. Fauteux.

« Comme Ville, je pense qu’on devrait sensibiliser les propriétaires de de cette compagnie afin que l’on puisse garder le nom de Rolland pour l’usine. Si on oublie notre patrimoine à Saint-Jérôme, c’est vrai qu’il ne nous restera que le curé Labelle dans notre patrimoine », plaide le conseiller Fauteux.

Le maire a souligné qu’il serait possible d’adopter une résolution au prochain conseil en ce sens.

Le parti Avenir Saint-Jérôme, dont ne fait plus partie Mario Fauteux, a tout de même appuyé la démarche par voie de communiqué. « Au-delà de l’histoire marquante de la Rolland dans notre ville, je considère que le nom La Rolland rend vivants les témoignages du passé. Dans une société qui évolue rapidement, protéger le patrimoine est fondamental et c’est naturel de reconnaître que ce nom d’entreprise est en bonne partie notre identité culturelle », a souligné le conseiller Martin Pigeon, responsable de la commission du développement économique.

Préserver la mémoire collective

Henri Prévost, président de Histoires et Archives Laurentides (HAL), explique que l’organisme qu’il représente est déçu de voir le nom de Rolland effacé de l’espace public. Depuis 1882, ce nom a contribué au rayonnement de la Ville de Saint-Jérôme et à la fierté des citoyens, indique-t-il.

« On peut comprendre les motifs stratégiques et économiques de l’unification de la marque Sustana, mais on souhaite sensibiliser l’entreprise à l’importance du nom Rolland pour Saint-Jérôme, la région des Laurentides et pour les milliers d’employés qui, au fil des années, ont travaillé, souvent de père en fils, à l’usine jérômienne et, jusqu’en 1990, à l’usine de Mont-Rolland », souligne Henri Prévost. 

Le président de HAL rappelle que le nom réfère à la famille Rolland. «Cette famille a joué un rôle très significatif dans l’histoire de la région dès que l’ancêtre Jean-Baptiste Rolland a répondu positivement à l’appel du célèbre curé Antoine Labelle en implantant sa papeterie à Saint-Jérôme, il y a plus de 140 ans », explique M. Prévost.

Exposition virtuelle

Il rappelle que la Rolland fut la toute première papeterie de propriété francophone au Canada et que sa réputation a traversé les frontières. Cette particularité, ainsi que son histoire et son impact, sont bien documentés dans l’exposition virtuelle La Compagnie Rolland: première papetière canadienne-française au Canada, réalisée par Histoire et Archives Laurentides et présentée depuis 2021 sur le site de Musées numériques Canada, dans la collection Histoires de chez nous. 

L’importance historique et patrimoniale de l’usine de Saint-Jérôme est officiellement reconnue par son inscription au Registre du patrimoine culturel du Québec. Elle fait aussi partie des immeubles ayant un intérêt patrimonial particulier pour la Ville de Saint-Jérôme et elle est en outre identifiée comme telle dans les deux inventaires réalisés par l’Association québécoise pour le patrimoine industriel.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. DIANE CHARBONNEAU

    Il faut préserver ce grand nom qui fait parti de notre patrimoine et qui a fait vivre une grande partie de la population de st- jerome!! c,est une famille connue de la région qui est au sommet de cette entreprise!!!!

    Reply
  2. Estelle Bouvrette Casavant

    iL NE FAUT SURTOUT PAS ABOLIR LE NOM COMPAGNIE DE PAPIER ROLLAND, SURTOUT SUR LA BÂTISSE, QUI REPRÉSENTE UN SOUVENIR TRÈS IMPORTANT POUR TOUTES LES PERSONNES QUI ONT TRAVAILLÉ DANS CETTE USINE ET AVAIENT LE NOM ROLLAND TATOUÉ DANS LEUR COEUR.

    QUELLE IMMENSE PEINE CE SERAIT POUR NOUS TOUS ET(TOUTES), QUI Y AVONS PASSÉ PLUSIEURS ANNÉES DE NOTRE VIE.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *