Mario Leclair
|

Pas de collusion à Saint-Jérôme, selon Mario Leclair

Par mychel_lapointe

«De la collusion à Montréal et Laval: il y en a eu, comme à Mascouche, d’ailleurs. De la collusion à Blainville, peut-être. À Mirabel? Je n’ai pas vu cela. De la collusion à Saint-Jérôme? C’est non…» lance Mario Leclair qui a dirigé pendant quelques années Équipe 4 Saisons qui a fermé officiellement fermé ses portes à Saint-Jérôme en mars dernier.

Au cours des derniers mois, c’était la deuxième fois la semaine dernière que le nom de la compagnie de M.Leclair était citée aux audiences de la Commission Charbonneau.

Ce fut le cas en octobre dernier alors qu’au cours de son témoignage, Lino Zambito de l’ex-compagnie Infrabec a parlé d’Équipe 4 Saisons dans le cadre du contrat que l’entreprise de Boisbriand avait décroché pour l’aménagement du parc multisports de Saint-Jérôme (lire autre texte relativement aux commentaires de Mario Leclair sur ce dossier).

Puis, au début de la semaine dernière, ce fut au tour d’André Durocher de la compagnie Excavations Panthère de Blainville de témoigner que, selon lui, à compter de 2002, la Ville de Saint-Jérôme était «attitrée» à Équipe 4 saisons.

Compétitif

Muet depuis le début des allégations sur sa compagnie, Mario Leclair a livré sa version des faits, au cours d’une conversation téléphonique avec le Journal Le Nord, la semaine dernière.

D’entrée de jeu, Mario Leclair ne nie pas qu’il a obtenu un certain nombre de contrats de la Ville de Saint-Jérôme au cours des dix dernières années. «J’ai connu de belles années à Saint-Jérôme, je ne peux pas nier cela…». Par contre, il écarte toute forme de collusion ou de monopole dont aurait bénéficié son entreprise.

«J’avais la machinerie nécessaire, je disposais des employés (jusqu’à 125, dira-t-il, à une certaine époque) et du matériel nécessaires pour faire les travaux. Tout cela me permettait d’être compétitif quand venait le temps de soumissionner. Mais je n’étais pas seul. Nous étions plusieurs à soumissionner…» se défend M.Leclair.

Bataille féroce

Mais, le bon temps serait terminé depuis une certaine période, tient-il à préciser.

Au cours des dernières années, dit M.Leclair, «je ne travaille plus pour la Ville de Saint-Jérôme, puisqu’il se fait surtout du pavage et moins d’excavation. De plus, les grosses compagnies viennent de Montréal et Laval pour décrocher les jobs à Saint-Jérôme. Les gros écrasent les petits…».

Qui plus est, en matière de pavage, selon lui, «il se livre une bataille féroce entre Asphalte Desjardins et ABC Rive-Nord». Bataille dans laquelle Mario Leclair souligne qu’il n’osait même pas se pointer le bout du nez du temps qu’Équipe 4 Saisons était encore en affaires.

En outre, Mario Leclair se dit d’avis qu’«à Saint-Jérôme, il ne se donne plus de gros contrats». Quand ce fut le cas, il y a quelques années, comme pour celui de l’assainissement des eaux usées de la rivière du Nord (de l’ordre de 60 M$) réalisé à quatre municipalités (avant le regroupement des anciennes villes de Saint-Jérôme, Bellefeuille, Saint-Antoine et Lafontaine), «ce sont des entreprises de l’extérieur qui ont obtenu les contrats…».

D’autres choses

Quant à savoir pourquoi il a mis fin aux opérations d’Équipe 4 Saisons au printemps dernier, Mario Leclair parle d’un mélange d’«écoeurement» et du souhait de passer à autres choses. «À l’heure actuelle, dans le domaine de la construction, les choses sont difficiles. Au cours des derniers temps, il nous fallait sortir de Saint-Jérôme pour aller chercher des contrats plus au Nord, par exemple. L’équipement et la main-d’œuvre coûtent cher. Aussitôt qu’il est question d’extras, c’est devenu compliqué. Aussi, il est de plus en plus difficile de se faire payer par les organismes gouvernementaux comme le ministère des Transports et Hydro-Québec. À 50 ans, j’ai décidé de passer à autre chose (il est depuis deux ans propriétaire du Club de golf de Val-Morin et possède, note-il, des terrains à développer dans les secteurs de Lafontaine et Bellefeuille, entre autres)».

Suivez-nous sur Facebook (http://www.facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.