Sylvie Gendron

| Par lpbw

« On veut que les victimes puissent entamer des poursuites au Canada » -Marcel Gosselin

Les responsables de Solidarité Laurentides Amérique centrale (SLAM) ont remis aux députés fédéraux Pierre Dionne-Labelle et Marc-André Morin une pétition signée par près de 250 personnes de la région en faveur du projet de Loi privé C-323 qui demande une réforme des tribunaux canadiens. Cette réforme viserait à permettre à toute victime d’exactions de compagnies canadiennes à l’étranger d’intenter des poursuites ici au Canada.

SLAM est particulièrement préoccupé par l’attitude des minières canadiennes en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Suite à la rencontre, les deux députés du NDP se sont engagés à déposer la pétition à la première occasion à la Chambre des communes.

Dérives

SLAM a également profité de la remise de la pétition pour alerter les députés de Rivière-du-Nord et de Laurentides-Labelle sur les dérives actuelles de la coopération internationale canadienne. « Au Panama, en Colombie et au Guatemala, entre autres, les minières canadiennes se moquent du respect des droits de l’homme et des traités ancestraux, pillent les richesses naturelles et opèrent sans aucune considération pour l’environnement », déplore Marcel Gosselin, le président de du SLAM.

« Le gouvernement conservateur a tort de prétendre que les activités des minières transnationales canadiennes dans les pays en développement entraînent une prospérité qui y fait diminuer la pauvreté; c’est plutôt le contraire qui se produit depuis des années en Amérique centrale comme en Afrique ou ailleurs» poursuit-il.

Changement de mission

Pour les organismes de solidarité internationale, le gouvernement Harper a changé la mission de l’ACDI, celle-ci travaillant de plus en plus à supporter l’industrie extractive canadienne et de moins en moins à aider les communautés locales à se développer. Pour SLAM, c’est en ce sens qu’il faut comprendre la récente création de l’«Institut canadien international pour les industries extractives et le développement», qui sera abrité sous peu dans une université.

L’organisme entend poursuivre cette campagne de signature qui a cours dans tout le Canada et invite toute personne intéressée à se manifester. L’organisme continuera aussi sa participation à la campagne Partenaires solidaires de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI).

Pour plus d’information : 450-569-6470 ou info@slamlaurentides.org.

Suivez-nous sur Facebook (facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.