Marc-Antoine Desjardins
|

Marc-Antoine Desjardins se bat contre le sarcome d'Ewing

Par Lpbw

Marc-Antoine Desjardins, 13 ans, élève de l’école secondaire Cap-Jeunesse, se bat contre le même cancer que celui de Joanna Comtois, le sarcome d’Ewing.

 Une forme de cancer des os qui touche principalement les enfants et les jeunes adultes. C’est pourtant une tumeur rare touchant 2 à 3 personnes par million d’habitants par an. Jeudi 24 février, sa famille et lui sauront s’il est en rémission.

 Marie-Josée Léveillé, sa mère, nous confie qu’il ne va pas très bien en ce moment « Il vient de perdre son amie Joanna. Il ne sort pas sa peine mais vit de la colère!»

Ils avaient un an de différence, ils allaient à la même école, Cap jeunesse, mais se connaissaient juste de vue à cette époque-là.

Le 23 juin dernier, Marc-Antoine débutait la chimiothérapie Le lendemain, à l’hôpital Sainte -Justine, Joanna cognait à sa porte et venait le voir au pavillon Charles-Bruneau.

 Après huit mois, 49 traitements, 14 cycles de chimiothérapie, qu’il terminait le 30 janvier, Marc-Antoine a fait un bilan de fin de traitement, mardi 15 février. « Le 24 février, nous avons le rendez-vous qui va nous dire s’il est en rémission. On se croise les doigts, » nous partage sa mère. «C’est dur, mais on va chercher des forces qu’on n’aurait jamais pensé avoir. Et nous avons l’aide de la famille, du CLSC pour du répit. »

Son beau-père, Martin Clermont, très proche de Marc-Antoine depuis qu’il a 4 ans, l’a supporté durant tous les traitements de chimiothérapie. Marie-Josée s’est arrêtée de travailler, il y a quelques mois, pour s’occuper de son fils. En septembre, il a subi une opération de reconstruction du fémur. Il ne sort pas Il recommence tout juste à marcher avec des béquilles.

« Il y a quelques mois, ma mère voulait organiser un souper spaghetti familial au restaurant La Caravelle. Elle voulait aider Marc-André. Nous avons rencontré monsieur Picotte et avons discuté avec lui, raconte Marie-Josée «Un souper spaghetti, ce n’est pas assez. Je veux m’impliquer plus que ça. Je vous offre le buffet, et je vous remets entièrement les profits des ventes des billets. Je veux gâter Marc-Antoine. Je souhaite qu’il accomplisse son rêve, » leur a-t-il offert.

 Marc Antoine rêve de passer une journée avec un joueur de hockey Il rêve d’un voyage ou d’une semaine dans un hôtel au Québec, pour relaxer, lui et sa mère. Marc-Antoine est toujours à la maison, il est couché. Marc-Antoine et Marie-Josée ont besoin d’un temps de repos, de détente, après ces huit mois de soins.

 « On a appris la nouvelle le 19 mai dernier, partage madame Léveillé, sa grand-mère. C’est comme si le ciel nous tombait sur la tête.  Les pauvres enfants. Ils souffrent beaucoup. C’est difficile de voir un enfant souffrir, mais je prie énormément et j ai la foi,  je suis très positive. Il ne faut pas les abandonner!»

Marc-Antoine pense déjà à ce qu’il fera s’il a un surplus d’argent, comme de faire des cadeaux aux enfants en oncologie.

 Le Souper-bénéfice pour Marc-Antoine Desjardins se déroulera à La Caravelle, le samedi 9 avril, à partir de 17 h. Vous pouvez réserver au 450  432 10 16 ou http://www.caravelle.ca/

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.