| Par lpbw

Lise Boivin Debout contre La Pauvreté

« Dans la circonscription de Bertrand, le logement social est bien en deçà des besoins et c’est au moins 400 unités qui devraient être créées dans un premier mandat. Le pourcentage du revenu dédié au logement constitue un réel problème pour de nombreuses familles qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Une volonté concrète pour améliorer l’accès à des logements abordables et de qualité s’impose », déclare Lise Boivin.

Québec Solidaire (QS) entend s’attaquer de front au problème par des mesures concrètes et surtout, réalistes financièrement.»

Le logement dans la circonscription de Bertrand

QS fait remarquer que, selon le dernier portrait socio-économique du DGEQ dans Bertrand (2006), plus de 7% des familles de la circonscription sont sous le seuil de faible revenu.

Les femmes sont plus touchées par la pauvreté ; elles occupent la majorité des emplois au salaire minimum et sont très majoritaires en tant que parent de famille monoparentale. Or, dans Bertrand, elles ont un revenu nettement inférieur à celui des hommes dans la même situation

Une économie au service du bien commun

Pour Québec Solidaire, il ne s’agit pas de cas par cas, mais bien d’un ensemble de mesures sociales cohérentes et globales : Le revenu minimum garanti, la hausse du salaire minimum (qui n’atteint pas pour le moment le seuil de faible revenu), le régime public universel de retraite, la gratuité scolaire (on sait qu’il y a un lien entre la faible scolarité et la pauvreté), la création d’emploi dans les services, le choix de l’imposition (en fonction du revenu) au lieu de celui de la taxation (qui ne tient pas compte du revenu), la reconnaissance du travail invisible, par exemple celui des aidants naturels, et l’accès aux garderies en sont quelques exemples.

Transport en commun

«Il est temps de se tenir debout pour un transport en commun de qualité dans Bertrand.»dit Québec solidaire Bertrand s’appuyant sur le fait que «Malgré des besoins évidents et des demandes répétées pour améliorer le transport en commun dans la région, la situation semble reléguées à l’arrière plan depuis trop longtemps.»

Québec solidaire Bertrand reverra l’offre de service d’autobus de la ligne St-Jérôme – Tremblant afin d’améliorer significativement son efficacité en ajoutant notamment une série d’autobus express et en créant des voies réservées aux autobus, aux taxi bus et au covoiturage sur les axes autoroutiers afin de prioriser de façon claire le transport en commun par rapport au transport individuel aux heures de pointe.

Et développera en collaboration avec le milieu, un système de covoiturage efficace pour les déplacements locaux et entre les villes. Un réseau de stationnements incitatifs sera aussi planifié en fonction de l’offre et de la demande ainsi que des lieux et des heures d’achalandage correspondant aux besoins des personnes intéressées à ce système de mise en commun des ressources.

Ces mesures, de façon réaliste, pourraient être mises en place à l’intérieur d’un délai de quatre ans, assure Québec solidaire.

Suivez-nous sur Facebook (facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.