(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)

Les Laurentides auront 42 nouveaux médecins pour 2024

Par Marie-Catherine Goudreau

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a dévoilé les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) 2024. Ceux-ci sont en vigueur du 1er décembre 2023 au 30 novembre 2024. Ainsi, pour la région, on accueillera 42 nouveaux médecins de famille.

Le PREM détermine le nombre de médecins de famille recruté par le Centre de santé et des services sociaux (CISSS) des Laurentides. « Nous ne pouvons aller au-delà du PREM autorisé pour notre région », indique Dominique Gauthier, conseillère en communication au CISSS.

Ainsi, pour le territoire de la Rivière-du-Nord et de Mirabel-Nord, on comptera neuf médecins « nouveaux facturants » et trois médecins déjà en pratique. Du côté des Pays-d’en-Haut, on compte un médecin nouveau facturant et deux déjà en pratique. Les médecins « nouveaux facturants » sont des médecins qui ont moins de 200 jours de pratique.

Places disponibles par sous-territoire pour la région des Laurentides 

 
Sous-territoireMédecins nouveaux facturantsMédecins déjà en pratique
RLS d’Antoine-Labelle30
RLS des Laurentides41
RLS des Pays-d’en-Haut12
RLS d’Argenteuil30
RLS de Deux-Montagnes – Mirabel-Sud82
RLS de la Rivière-du-Nord – Mirabel-Nord93
RLS de Thérèse-De Blainville42
Total Laurentides3210

Source : CISSS des Laurentides

Le CISSS explique sur son site web qu’il est possible que le nombre de places disponibles par sous-territoire soit supérieur au nombre de places disponibles dans la région. C’est en raison des avis de conformité à portée régional pour les médecins titulaires d’un permis d’exercice du Collège des médecins du Québec (CMQ) depuis 20 ans et plus.

Les places affichées sont ajustées périodiquement, indique le CISSS. Puis, les médecins doivent communiquer avec le Département régional de médecine générale (DRMG) pour connaître les périodes de recrutement sur son territoire.

Les PREM ont pour objectif de répartir géographiquement et équitablement les effectifs médicaux en médecine de famille dans toutes les régions du Québec. Pour chaque région administrative, une cible annuelle de recrutement, c’est-à-dire un nombre de places, est autorisée par le ministre de la Santé et des Services sociaux.

Les PREM sont revus chaque année en fonction des écarts observés entre les effectifs en place et les besoins à combler dans chaque région du Québec. Ils tiennent compte de la mobilité des médecins déjà en exercice et du nombre attendu de nouveaux médecins.

Des médecins qui quittent à Sainte-Agathe-des-Monts

Du côté de Sainte-Agathe-des-Monts, on apprenait dans un article de La Presse que14 médecins de famille quitteront leurs activités d’ici la fin de l’année. Ces derniers quittent en majorité pour la retraite ou vers le privé. Les médecins qui quittent concentraient leurs activités en GMF, indique Dominique Gauthier, conseillère en communication au Centre de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides. Toutefois, deux de ces professionnels pratiquaient en milieu hospitalier, précise-t-on.

Le CISSS des Laurentides affirme qu’il est prévu d’accueillir de nouveaux médecins à Sainte-Agathe-des-Monts pour 2023 et 2024. « Nous avons le souhait que la majorité de ces médecins ait un intérêt pour pratiquer en GMF. Il faut savoir également que les médecins ayant des privilèges pour des activités d’urgence et d’hospitalisation peuvent prendre en charge des personnes sans médecin de famille s’ils le souhaitent », soutient Mme Gauthier.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *