(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
default
|

Les futurs bâtiments à Prévost devront être zéro émission

Par Aurélie Moulun

Après avoir été la première Ville au Canada à implanter un système de redevance sur les contenants à usage unique, Prévost devient également la première Ville au Québec à déposer un projet de règlement pour encadrer la décarbonation des bâtiments sur son territoire.

« L’objectif de ce règlement est que les bâtiments sur notre territoire soient zéro émission de gaz à effet de serre. C’est un pas de plus pour l’environnement, un pas important qu’on est en mesure de faire pour atteindre notre objectif de réduction des GES de 50 % d’ici 2030 », souligne le maire, Paul Germain, dans un communiqué.

Des bâtiments plus écologiques

« La réduction des émissions de gaz à effet de serre, ce n’est plus un enjeu philosophique. C’est une nécessité », indique d’emblée Paul Germain, maire de Prévost en entrevue avec le Journal.

Le règlement, déposé lors de la séance du conseil municipal du 11 avril dernier, concerne majoritairement les nouveaux bâtiments. Celui-ci spécifie d’ailleurs que « tous les équipements d’une nouvelle construction devront être zéro émission ».

« Il faut comprendre que le gaz naturel reste très longtemps dans l’atmosphère. Alors, c’est une décision qu’on prend maintenant pour atteindre l’objectif en 2050. Sinon, ça nous emmène beaucoup loin », indique le maire.

Ainsi, il sera interdit d’installer de l’équipement fonctionnant aux combustibles fossiles, tel que le gaz naturel, le diesel ou le mazout. Pour les bâtiments déjà existant, le remplacement de ce type d’équipement devra également être fait par de l’équipement vert.

Même si la Ville de Prévost est victime d’une diminution du nombre de nouvelles constructions depuis les dernières années, le maire croit qu’il s’agit d’un projet nécessaire. « Il reste encore des terres à développer alors c’est très pertinent. Il y a encore de la place pour 1000 logements. Alors, ce n’est pas inutile », dit-il.

Si le projet de règlement est adopté, il devrait être en vigueur dès le 31 décembre 2023. D’ailleurs, le non-respect de celui-ci pourrait engendrer des pénalités comme des amendes, selon le maire. « On n’est pas vraiment dans ça. On tente plus de convaincre et de persuader que c’est la bonne chose à faire. On veut montrer qu’on est déterminés », ajoute-t-il.

Une initiative applaudie par l’ASPQ et Greenpeace

Thomas Bastien, directeur général de l’Association pour l’Association pour la santé publique du Québec, et Patrick Bonin, responsable de la campagne climat-énergie chez Greenpeace Canada, se sont tous les deux réjouis de la démarche de Prévost sur Twitter.

« Incroyable [Paul Germain] et sa Ville de Prévost ! […] véritable modèle pour les municipalités qui veulent faire une différence en matière de santé et d’environnement » – Thomas Bastien

« WOW! Félicitations à Prévost qui devient la 1ÈRE VILLE AU QUÉBEC à déposer un projet de règlement pour sortir le gaz des bâtiments! Bravo au maire & et élu.e.s pour leur leadership climatique qui inspirera certainement les autres villes! » – Patrick Bonin

Aperçu des mesures du règlement sur la décarbonation des bâtiments

  • Tous les équipements d’une nouvelle construction devront être zéro émission ;
  • Tout remplacement d’un équipement à combustible fossile devra être fait par un à zéro émission ;

Il sera d’ailleurs interdit : 

  • D’installer ou de faire réparer (sauf pour l’entretien normal) un équipement de tout genre qui n’est pas zéro émission dans un bâtiment existant.
  • D’utiliser, de remplacer ou d’installer un appareil de chauffage alimenté à partir de carburant fossile (par ex. : gaz, propane, etc.) sur une terrasse privée ou publique ou autres endroits extérieurs ;
  • D’utiliser des appareils de chauffage au combustible solide lors de périodes de smogs (sauf lors de panne d’électricité).

Source : Ville de Prévost

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *