| Par lpbw

Le Maire de Saint-Jérôme fait part des priorités de la Ville aux futurs élus

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, a profité de la campagne électorale provinciale pour rencontrer les candidats de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale et leur présenter une liste des besoins de la population des Laurentides et de la capitale régionale. Il a d’abord demandé que les engagements du gouvernement sortant, concernant notamment l’hôpital régional, le CHSLD, la salle de spectacle, le cégep et le parc régional, soient honorés par les prochains élus.

Il a ensuite déploré le sous-financement de la région des Laurentides en ce qui touche les infrastructures de santé et de sport. « C’est un dossier très documenté, qui traîne depuis plus d’une décennie, et nous attendons des engagements fermes des candidats », a-t-il souligné.

Le maire a aussi rappelé que la Ville fait tout ce qu’elle peut pour diminuer la pauvreté et l’itinérance, mais que les ressources dont elle dispose sont nettement insuffisantes face à l’ampleur du problème.

Saint-Jérôme étant la capitale régionale, il y a une concentration de services d’aide et d’organismes communautaires, qui attirent de partout les personnes qui ont besoin d’eux.

« Nos organismes communautaires assurent une présence continue auprès d’une population vulnérable ; un financement adéquat est indispensable pour leur permettre de remplir leur mission », a fait remarquer M. Maher.

 Le maire de Saint-Jérôme a rappelé que le développement économique est l’une de ses priorités, puisque la création de richesse collective est l’une des façons d’apporter des solutions au moins partielles aux problèmes évoqués. Il a demandé aux futurs élus d’accompagner la Ville dans la mise en œuvre d’un plan gagnant pour attirer les investisseurs à Saint-Jérôme.

 Il a dit souhaiter que le prochain gouvernement ait conscience de l’urgence d’adopter un nouveau pacte fiscal et d’accorder aux villes de nouvelles sources de revenus. « Comme bien des municipalités, la Ville de Saint-Jérôme a atteint la limite de la taxation foncière, » a-t-il plaidé.

 M. Maher a conclu en disant qu’il souhaitait que les citoyens de Saint-Jérôme puissent bénéficier d’un milieu de vie plus sain, plus attrayant et plus dynamique. « Et je veux croire que c’est aussi le désir de notre prochain député, et de notre prochain premier ou première ministre ».

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.