(Photo : France Poirier )
Katia Lavallée, directrice du CETAS, André Savoie un des fondateurs de Parents Unis (l'ancêtre du CETAS), Diane Blain Lamoureux, l'actuelle présidente, suivis de Jean-Pierre Bourbeau, Gilles Cloutier, Christiane Matte et Carole Bernier comptent parmi les fondateurs de l’organisme.
|

Le CETAS a 30 ans : Des services offerts aux victimes et aux agresseurs

Par France Poirier

En 2021, le Centre d’évaluation et de traitement des agressions sexuelles (CETAS) célébrait ses 30 ans. C’est cette année qu’on a pu souligner l’événement par un rassemblement.

On a réuni les premiers acteurs de l’organisme, ainsi que le personnel et les membres pour souligner cet anniversaire. Né en 1991 sous l’appellation Parents-Unis Laurentides, ce service était relié au réseau public. Il se consacrait aux agressions sexuelles incestueuses.

Grâce à son approche, on offrait de l’aide à la victime, à la fratrie et au parent non agresseur ainsi qu’à l’agresseur lui-même. Il y a peu d’organismes qui offrent l’aide aux victimes et aux agresseurs.

En 1997, l’organisme devenait sans but lucratif et autonome. En maintenant sa mission d’origine, il étend ses services à toutes situations d’agressions sexuelles. Puis, en 2003, il devient le Centre d’entraide et de traitement des agressions sexuelles. Dernièrement, on a changé le mot entraide pour évaluation.

Basé à Saint-Jérôme, l’organisme compte une quinzaine d’intervenants (psychologues, sexologues et thérapeutes). Annuellement, on traite 400 nouvelles demandes de services. La moitié des services sont dédiés aux auteurs de délits sexuels ou de comportements sexuels inappropriés. En 2020-2021, 2 400 rencontres individuelles et 200 rencontres de groupes ont été menées, malgré la pandémie qui a limité les interventions.

Rencontre du 30e

À l’occasion des célébrations du 30e anniversaire, on a réuni tous les partenaires à la Vieille gare et ceux-ci ont pu assister à la conférence de Jérémy Demay. L’humoriste est auteur de trois livres : La liste, La suite et La vie. Atteint d’une dépression à l’âge de 26 ans, il a développé des outils pour se sortir de cette période difficile. Aujourd’hui à 40 ans, il est heureux. C’est ce qu’il raconte dans ses livres et dans la conférence.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *