(Photo : Richard Carignan)

Le 4e Forum national sur les lacs est lancé à Mont-Tremblant

Par Ève Ménard

Les 7 et 8 juin à Mont-Tremblant, le CRE Laurentides tient son 4e Forum national sur les lacs. Cet évènement vise à informer, sensibiliser et outiller les acteurs concernés sur l’état de santé des lacs.

Il existe seize Conseils régionaux de l’environnement (CRE) au Québec. Celui des Laurentides se spécialise sur la santé des lacs et organise ce grand rassemblement depuis 2006. Le dernier forum remonte à 2014. « On devait en tenir un en 2020, mais le jour où on ouvrait les inscriptions, la pandémie est arrivée », explique Anne Léger, directrice générale du CRE Laurentides. Celui-ci a finalement été remis à cette année.

Plonger, comprendre et outiller

La programmation du Forum national 2023 est organisée autour de « trois verbes moteurs », explique Mme Léger : plonger, comprendre et outiller. Le premier volet consiste à « plonger au cœur des nouvelles connaissances » scientifiques et à assurer leur transfert.

Le deuxième volet, comprendre, englobe différentes présentations visant à expliquer des phénomènes ou des réglementations. Il est question, par exemple, des facteurs de risque reliés à l’introduction d’espèces exotiques envahissantes dans les lacs. Un expert aborde également les impacts et les risques des changements climatiques sur les lacs au Québec. « Les lacs seront libres de glace plus longtemps dans l’année. Les pluies diluviennes et les fortes précipitations entraînent aussi plus de nutriments dans les plans d’eau, ce qui risque de causer des perturbations », donne en exemple Anne Léger.

Enfin le dernier volet, outiller, offre des solutions aux participants. Il est question, notamment, des technologies de restauration des lacs ou des manières de prévenir l’introduction du myriophylle à épis, une plante envahissante. Le Forum met également en lumière des initiatives et des pratiques efficaces.

« Il faut faire plus et il faut faire mieux » 

Depuis le premier forum tenu en 2006, Anne Léger constate que les associations de riverains sont de plus en plus outillés pour assurer le suivi des lacs. « Outiller, c’est notre grande mission », souligne la directrice générale du CRE Laurentides. En raison du nombre élevé de lacs au Québec, il est impossible d’assigner un scientifique à chaque plan d’eau, souligne Mme Léger. « Il faut faire du transfert d’expertise et outiller les associations de riverains pour qu’elles puissent elles-mêmes faire le suivi, jusqu’à un certain point », ajoute-t-elle. L’objectif du Forum national consiste justement à renforcer les compétences des acteurs concernés.

D’ailleurs, les participants proviennent majoritairement d’associations de riverains. « On a des gens de toutes les régions du Québec. Il y en a même qui viennent de l’Ontario », indique Anne Léger. Il y a également plusieurs élus et gestionnaires municipaux, des experts, des scientifiques et des chercheurs. Le CRE Laurentides pourra également compter sur la présence de la députée d’Argenteuil et adjointe parlementaire du ministre de l’Environnement, Agnès Grondin.

« On trouve que les lacs n’ont pas assez d’attention au Québec, pour ce qu’ils représentent, non seulement d’un point de vue environnemental, mais aussi économique », déplore Anne Léger. Le Forum est le moment idéal pour mobiliser les acteurs, faire rayonner cette richesse et diffuser les moyens de la préserver. « Il faut faire plus et il faut faire mieux. Nous avons des bons exemples, nous avons les moyens de le faire. C’est ça qu’on veut partager le plus largement possible », conclut la directrice générale.


Et la suite ?

Le CRE Laurentides prévoit partager, avec l’accord des conférenciers, les présentations PowerPoint sur son site web. L’organisation enregistrera également, de manière sonore, les présentations et prévoit publier des actes du Forum, qui seront éventuellement accessibles à l’ensemble de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *