| Par lpbw

La santé mentale des vétérans au cœur des discussions

SAINT-JÉRÔME. Une table ronde sur la santé mentale des anciens combattants s’est tenue ce matin au Campus Saint-Jérôme de l’Université du Québec en Outaouais, dans le cadre de la Semaine de la recherche 2015. Le thème de cette cinquième journée : « De la vie militaire à la vie civile – enjeux transitoires, problèmes psychosociaux et réussites vécus par les anciens combattants.

Invités par le professeur et ancien combattant Dave Blackburn Ph.D. du Département de travail social de l’UQO, les panélistes étaient Aldo Gauthier, président de la Légion Royale Canadienne (section 190 – Saint-Jérôme), Normand Desjardins, officier d’entraide du groupe Vétérans OTAN/NATO.

L’animation était confiée à Nicolas Laffont, fondateur et journaliste au journal d’actualité militaire au Canada 45eNord.ca.

Le député de Rivière-du-Nord Pierre Dionne Labelle, panéliste invité, a dû être remplacé au pied levé par son attaché politique Normand Lalonde, pour présenter le travail et les positions de l’opposition officielle (NPD).

Une préoccupation majeure pour le NPD

Normand Lalonde a élaboré sur les principaux enjeux liés à la santé mentale des vétérans et aux solutions possibles pour améliorer la situation.

« Le gouvernement fédéral a une responsabilité morale, sociale, juridique et fiduciaire envers les femmes et les hommes qui risquent leur vie pour leur pays. Les anciens membres des Forces ont fait d’importants sacrifices pour nous protéger. C’est maintenant à notre tour de le faire ».

D’après M. Lalonde, le NPD s’est opposé aux compressions des conservateurs dans les services aux vétérans et se bat pour que les anciens membres des Forces canadiennes aient droit à des pensions équitables, de meilleurs soins de longue durée et le respect qui leur est dû. Le NPD promet notamment de rouvrir les neuf bureaux d’Anciens Combattants Canada fermés par les conservateurs.

Par ailleurs, le NPD appuie les recommandations du Comité permanent de la Chambre des communes, qui proposent des solutions concrètes, comme l’aide aux familles, les ressources psychologiques aux membres des forces, etc. en plus de souligner l’importance des représentations des anciens combattants et de l’opposition officielle pour obtenir des gains favorables aux vétérans.

Rappelons qu’en février 2013, les députés du Nouveau Parti Démocratique avaient entrepris une vaste tournée d’information et de consultation sur les politiques et mesures qui concernent les anciens combattants. Ici, le député de Rivière-du-Nord, Pierre Dionne Labelle, avait invité les vétérans de la circonscription à une assemblée au local de la Légion royale canadienne.

Enfin, lors des discussions ce matin, il a également été question des principaux enjeux touchant la santé mentale des anciens combattants, des principaux manques à combler touchant la santé mentale des anciens combattants et, pour terminer, des solutions possibles pour améliorer l’état de la situation.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.