(Photo : Aurélie Moulun)
De gauche à droite : Lorraine Hamel, administratrice de la CCGSA ; Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides ; Laure Voilquin, directrice régionale de Centraide Hautes-Laurentides ; Nancy Beaulne, directrice générale de la CCGSA et Dominique Cadieu, directeur de Bouffe laurentienne.
|

La Guignolée des médias est lancée !

Par Aurélie Moulun

Le 9 novembre dernier avait lieu le lancement de la Guignolée des médias. Bien qu’il sera possible de donner tout au long du mois de décembre dans certains supermarchés de la région, la journée officielle de la Guignolée des médias aura lieu le 1er décembre.

Objectifs

Compte tenu de la situation économique actuelle, l’ambition des bénévoles et des représentants des organismes est très forte. Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides, souligne que l’objectif pour les Laurentides, cette année, est de 515 000 $.

En plus de récolter des dons en argent, Mme Bélanger ajoute que les organismes cherchent également des denrées non périssable. « Donc tout ce qui est du cannage, des fruits et légumes, du poisson et de la viande en conserve. Des produits d’hygiène aussi, on cherche notamment des couches pour enfants », ajoute-t-elle. Ainsi, l’objectif est aussi de récolter 78 000 kg de denrées non périssables.

Les différentes façons de donner

« On connait les points de collectes sur rues qui sont les traditionnelles bénévoles avec les tirelires que l’on croise. Tout ça reste encore cette année. Ce qui va rester aussi ce sont les marchands qui ont décidés d’accueillir les bénévoles des organismes et les bénévoles en général dans les supermarchés », souligne Julie Blanchard, coordonnatrice d’événements chez Moisson Laurentides.

Cette année, les équipes proposent d’ailleurs un nouvel appareil qui permettra de faire des dons : le « tip tap ». Il s’agit d’une machine de paiement sans contact. « Il a été introduit l’année dernière, mais on recommence l’expérience encore cette année. Les bénévoles vont pouvoir le porter autour du coup et, c’est même principe qu’un Paypass. On prend la carte et on tape. C’est un don automatique de 5 $ », détaille Mme Blanchard.

« Et, si on veut donner 10 $, la beauté de la chose, c’est qu’on peut taper plus d’une fois ! », lance-t-elle. « On peut taper jusqu’à 10 fois, donc on peut aller jusqu’à un don de 50 $ avec la même carte. Le tip tap c’est un beau plus pour pouvoir donner comme on a de moins en moins de sous dans nos voitures », explique la coordonnatrice. Le tip tap sera disponible à tous les points de collectes : sur rue et auprès des divers marchands.

Les Villes et les Municipalités participent également au mouvement de la Guignolée. La semaine dernière, la Ville de Saint-Jérôme ainsi que diverses associations syndicales représentant les employés municipaux ont d’ailleurs apporté leur contribution à Moisson Laurentides. Souhaitant appuyer sa mission et ses actions, la Ville remettait un chèque de 1 250 $ à l’organisme communautaire.

 


Pour découvrir tous les points de collectes dans les MRC des Laurentides, des Pays-d’en-Haut et de La Rivière-du-Nord, visitez le https://guignolee.moissonlaurentides.org/nos-evenements/la-guignolee/ou-donner/

 

Incitatifs dans la MRC des Laurentides

Au cours d’une conférence de presse qui avait lieu le 9 novembre, plusieurs organismes ainsi que la Chambre de commerce du Grand Sainte-Agathe (CCGSA) ont officiellement lancé la Guignolée des médias. « C’est quelque chose que l’on fait parce qu’on l’a tatoué sur le cœur, parce qu’on y croit », indique d’amblé Nancy Beaulne, directrice générale de la CCGSA.

« Longtemps avant la pandémie, on travaillait en silo. C’est-à-dire que lorsqu’on parlait de développement économique, on ne parlait pas de sécurité alimentaire. Maintenant, on a été obligé de se rendre compte que tout ça nous touche et nous interpelle de façon directe. Évidemment, quand on mange bien, on peut aller travailler, donc faire un bon rendement pour notre employeur et créer du développement économique. Quand on mange bien avant d’aller à l’école, on devient de bons étudiants qui deviennent nos entrepreneurs de demain », raconte-t-elle.

La CCGSA participera à la Guignolée en mettant en place plusieurs incitatifs. « On va se faire des défis ! Chaque entreprise, Municipalité, Ville ou organisme qui donnera pour 250 $, nous irons prendre une photo sur place le jour de la Guignolée. On va ensuite la mettre sur les réseaux sociaux. Pour chaque entreprise, Municipalité et autres qui donneront 500 $ ou plus, on fera un petit vidéo live avec eux », ajoute Mme Beaulne.

D’ailleurs, sur le site web de la chambre de commerce, il y aura un bouton qui apparaitra. Celui-ci permettra également aux gens de faire des dons.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.