(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
|

La Compagnie Lion Électrique inaugure son usine de batteries à Mirabel

Par Aurélie Moulun

Le 17 avril, la Compagnie Lion Électrique inaugurait sa nouvelle usine de fabrication de batteries au lithium-ion pour les véhicules moyens et lourds, située à Mirabel. Au cours d’une conférence de presse, Marc Bédard, président-fondateur de la Compagnie Lion Électrique, indique qu’il s’agit de la toute première usine du genre au Québec, et même au Canada.

« En ce moment, partout dans le monde, les gens sont témoins de la révolution du véhicule électrique. Mais au Québec on est privilégiés parce qu’on n’est pas seulement témoins de ça. Au Québec on est en train de la créer la révolution électrique. Ce n’est pas rien », déclare M. Bédard.

La création de l’usine avait été annoncé en mars 2021 et la première pelletée de terre avait eu lieu en octobre la même année. « Donc en 18 mois, on est déjà ici. Je pense que c’est très impressionnant », soulignait fièrement le président-fondateur.

Objectif : augmenter la production

Cette installation de 175 000 pieds carrés possède présentement une capacité de production de 0,7 GWh. D’ici la fin de l’année, le président de Lion prévoit passer à une capacité de 1,7 GWh pour atteindre son objectif final de 5 GWh. « 5 GWh c’est l’équivalent du nombre de batteries que ça prend pour construire environ 14 000 véhicules par année », illustre Marc Bédard.

« Quand on va voir que le carnet de commandes se construit à un rythme où on va avoir besoin de plus d’investissement, à ce moment on va être capable de faire passer la capacité de 1,7 à 5 kw/h dans l’usine de Mirabel », ajoute-t-il.

Avec cette nouvelle usine, la Compagnie Lion Électrique pourra produire « un module batterie à l’intérieur d’une minute et un [ensemble] batterie en moins de 10 min ». Les premières batteries fabriquées à cette usine serviront d’ailleurs « à alimenter les autobus scolaires LionC et LionD, ainsi que les camions Lion5 », indique-t-on dans un communiqué.

« C’est une grande journée pour Lion, le Québec et le Canada, mais c’est avant tout une grande journée pour notre société je trouve », souligne le président-fondateur de la Compagnie Lion Électrique.

Une fierté pour Québec

Le premier ministre, François Legault, a d’ailleurs félicité l’entreprise d’avoir augmenté sa capacité de production. « En construisant une nouvelle usine de batteries à Mirabel, grâce à un prêt de 50 millions de dollars de notre gouvernement, [cela] créera 135 emplois bien rémunérés. Lion est une belle réussite québécoise dans un écosystème fondamental pour l’économie verte que nous sommes en train de construire. Notre gouvernement croit beaucoup à l’industrie des batteries et des projets comme celui-ci sont la preuve que le Québec a tout ce qu’il faut pour être un chef de file de l’économie verte », indique-t-il.

De son côté, Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, soutient que cette évolution représente un exemple à suivre.

« On s’est engagé à réduire les émissions GES de 37,5 % d’ici 2030, et à atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Ça veut dire qu’il va falloir éliminer environ 30 méga tonnes d’équivalent en CO2. […] Le Québec a tout ce qu’il faut pour offrir des solutions aux enjeux climatiques. Lion c’est, pour moi, un parfait exemple. Avec une flotte de véhicules 100 % électriques, Lion est un maillon essentiel à l’écosystème de l’électrification pour la lutte aux changements climatiques », dit-il.

Puis, Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ajoute que cette nouvelle aura aussi un impact positif sur la région des Laurentides. « Grâce à des entreprises comme Lion, le Québec peut être fier d’être un chef de file en matière d’électrification des transports. L’inauguration de la nouvelle usine de fabrication de batteries est une excellente nouvelle non seulement pour la transition énergétique du Québec, mais aussi pour la région des Laurentides qui bénéficiera d’emplois de qualité », explique le ministre.

La nouvelle usine et Lion Électrique en quelques chiffres

175 000 pieds carrés de superficie

135 emplois de créer au cours des prochains mois

L’entreprise vise une capacité de production de 5 GWh, ce qui permettrait d’électrifier environ 14 000 véhicules moyens et lourds électriques par année

Lion Électrique compte présentement environ 1 400 employés

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *