(Photo : Aurélie Moulun)
|

Investissements verts : Le fédéral appui les entreprises avec des crédits d’impôt

Par Aurélie Moulun

Le 5 avril dernier, l’Institut du véhicule innovant (IVI) accueillait Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique afin qu’il présente « cinq nouveaux crédits d’impôts à l’investissement durable ». Ces derniers, inscrits dans le budget fédéral 2023-2024, ont « une valeur de plus de 60 milliards de dollars sur les dix prochaines années », explique le ministre.

Ces nouveaux crédits serviront à appuyer le développement d’une « économie canadienne durable et propre, de même qu’à « accélérer l’adoption de technologies propres au Canada », indique M. Guilbeault.

Il ajoute que le Canada investis présentement un total de 200 milliards de dollars dans la lutte contre les changements climatiques. « Jamais dans l’histoire du Canada il n’y a eu un budget plus percutant sur le plan de la lutte contre les changements climatiques et la création d’une économie propre et électrifiée », dit-il.

Encourager le développement responsable

L’IVI est affilié au Cégep de Saint-Jérôme. C’est pourquoi la directrice générale de ce dernier, Nadine Le Gal, considère cet investissement comme encourageant. « Nous sommes ravis de compter sur l’appui du gouvernement fédéral dans le déploiement d’initiatives qui nous permettront de poursuivre nos activités de recherche et de soutien technologique et de contribuer à l’avancement socioéconomique de notre communauté », déclare-t-elle lors de la conférence.

De son côté, Xavier-Antoine Lalande, préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord et maire de Saint-Colomban, rappelait que la MRC de La Rivière-du-Nord compte plusieurs entreprises phares dans le domaine du développement durable et de l’innovation.

« Nous disposons de l’espace, des infrastructures, de la vision stratégique et des partenaires pour positionner la région comme un acteur clé dans cette industrie en pleine émergence. Le gouvernement fédéral est un partenaire essentiel dans le développement propre de notre région et nous sommes à même, encore une fois, de le constater aujourd’hui », ajoutait-il.

François Adam, souligne quant à lui l’implication de l’IVI dans la recherche de solutions afin de décarboniser notre économie. « La stratégie du gouvernement du Canada facilitera certainement la mise en valeur des nouvelles technologies auprès des entreprises et du grand public ainsi que leur émergence », déclare-t-il.

Le changement commence ici

D’après le ministre de l’Environnement, il est important de soutenir les entreprises puisqu’elles sont à la source du développement durable. « Nous on peut mettre des budgets à la disposition des entreprises, des centres de recherches, des municipalités, des gouvernements provinciaux et territoriaux, on peut mettre en place des règlementations, mais c’est sur le terrain, ici, que cette transformation-là s’opère. Et quel meilleur lieu que [l’IVI] pour démontrer cette transformation », souligne le ministre.

« Le Canada est un grand producteur de pétrole et de gaz, c’est un fait. On est la 4e plus grand producteur de gaz. Or, le secteur du pétrole et du gaz, c’est 27 % de nos émissions. Puis,  le secteur du transport, c’est 25 %. Donc, si on fait bien notre travail dans ces deux secteurs-là, on va transformer complètement le pays. On va réduire de façon importante notre empreinte écologique », indique M. Guilbeault.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *