(Photo : France Poirier)
Jacques Bouchard et André Marion, conseillers municipaux, Marc Bourcier, maire de Saint-Jérôme et Stéphane Legault, chef de la Division des bibliothèques. À l’avant : Mégane Beauséjour, technicienne en archivistique et Sabrina Riel, archiviste, Histoire et Archives Laurentides, et Marianne Auger-L’Espérance, coordonnatrice aux succursales, Division des bibliothèques.
|

Il y a 75 ans, Saint-Jérôme innovait avec la création de sa première bibliothèque

Par France Poirier

C’est le 14 mars 1949 que Saint-Jérôme créait sa première bibliothèque, alors que le conseil municipal adoptait le règlement à cet effet. La Ville tenait une conférence de presse, le jeudi 14 mars, pour souligner le 75e anniversaire de cet établissement important. Une grande fête d’anniversaire, organisée par la Ville, aura lieu le 23 mars prochain. 

La bibliothèque de Saint-Jérôme a été renommée en 2000 en l’honneur de la première directrice de l’établissement, Marie-Antoinette Foucher. En conférence de presse, le maire Marc Bourcier, a notamment souligné l’importance de la bibliothèque pour la vie culturelle et communautaire. 

M. Bourcier a aussi souligné sa fierté et s’est rappelé de beaux souvenirs d’enfance reliés à la bibliothèque. « J’allais emprunter des livres à la bibliothèque qui se trouvait à l’époque dans l’immeuble du Club Optimiste sur la rue Laviolette. Je me dirigeais aussitôt dans la rangée des bandes dessinées que j’affectionnais particulièrement », a raconté le maire.

Une bibliothèque en évolution

« Il y a trois quarts de siècle aujourd’hui même, Saint-Jérôme prenait la décision de fonder l’une des toutes premières bibliothèques municipales francophones des Laurentides. C’est donc un événement marquant dans l’histoire de notre ville, mais aussi de notre région, que nous soulignons en ce moment ! De quelques centaines de livres à plusieurs milliers de documents papier ou numériques, de la lecture aux tout-petits jusqu’à la jardinothèque, en passant par les cours en ligne et le prêt d’instruments de musique, la bibliothèque Marie-Antoinette-Foucher n’a jamais cessé de se réinventer », a mentionné le maire, Marc Bourcier.

« D’hier à ce jour, la population de Saint-Jérôme y retrouve un milieu de vie unique, agréable et identitaire que nous continuons de faire évoluer, et ce, tant en fonction des particularités du territoire que des avancées technologiques », a-t-il poursuivi.

Un peu d’histoire

Mégane Beauséjour, technicienne en archivistique, a pour sa part souligné la fierté de l’organisme Histoire et Archives Laurentides d’être associé à la Ville de Saint-Jérôme. Celui-ci contribue à faire connaître l’histoire de cette institution et à la faire rayonner tout au long de l’année. D’ailleurs, dans le cadre des festivités entourant le 75e, une conférence sera donnée par Mme Beauséjour.

« Plusieurs familles ont offert des ouvrages et leurs collections personnelles afin de garnir les tablettes de cette première bibliothèque. Les familles de Léopold Nantel et Solange Chaput-Rolland en faisaient partie », a mentionné la technicienne en archivistisque. 

Elle nous souligne qu’à l’époque, quelques temps après l’ouverture de la bibliothèque, il y avait une menace de la fermer. Les citoyens s’étaient mobilisés et une pétition avait été déposée. Cette pétition est d’ailleurs exposée à la bibliothèque.

Plusieurs déménagements ont eu lieu au fil des ans dont à la résidence des Chevaliers de Colomb sur la rue Laviolette, de 1957 à 1985. Un incendie avait forcé sa fermeture pendant deux ans. L’aménagement de la bibliothèque à la Maison de la culture a été réalisé sous le signe de la modernité : des locaux neufs dans un bâtiment entièrement restauré.

Stéphane Legault, chef de la Division des bibliothèques, de la communauté et des programmes virtuels, a profité de l’occasion pour rappeler l’importance de l’offre aux abonnés : « Rare dans l’histoire du Québec sont les bibliothèques qui ont 75 ans ou plus. Westmount a 125 ans et dans la région, celle de Rosemère a sensiblement le même âge que Saint-Jérôme », a-t-il souligné


La bibliothèque c’est…

  • Une collection de plus de 76 000 documents
  • Plus de 12 500 personnes et organismes de Saint-Jérôme abonnés
  • En 2023, les abonnés ont franchi les portes de l’une ou l’autre des 3 succursales 153 701 fois

Pour connaître la programmation des festivités entourant cet anniversaire, visitez le site web de la Ville.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *