Rhéal Fortin, député de Rivière-du-Nord.
|

«Il faut plus de ressources dans les ambassades» -Rhéal Fortin

Par France Poirier

Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, s’est adressé au Parlement canadien en visioconférence, la semaine dernière. À cette occasion, le député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, y a vu l’occasion de réitérer ses demandes au gouvernement.

Il souhaite que celui-ci ajoute des ressources supplémentaires dans les ambassades et les consulats du Canada dans les pays limitrophes à l’Ukraine dans le but de mieux répondre aux besoins des ressortissants ukrainiens.

« Les attentes sont grandes et il m’apparaît inapproprié que des femmes et des enfants qui fuient la guerre soient confrontés à des portes fermées. Ottawa doit ajouter des effectifs, redéployer ses ressources en Europe et ailleurs s’il le faut. On doit répondre aux questions et accompagner toutes celles et tous ceux qui désirent rejoindre leur famille au Québec et au Canada », a demandé le député de Rivière-du-Nord.

« Il m’apparaît inapproprié que des femmes et des enfants qui fuient la guerre soient confrontés à des portes fermées. » – Rhéal Fortin

Le cabinet du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Sean Fraser, aurait confirmé à Radio-Canada que le programme tant attendu d’Autorisation de voyage d’urgence Canada-Ukraine devait être accessible à compter du jeudi 17 mars.

« C’est une bonne nouvelle dans la mesure où les informations qu’on obtient nous laissent croire à une simplification du processus. Le succès de cette opération se mesurera à la capacité du gouvernement fédéral à s’adapter, à l’accessibilité aux services et à la rapidité des réponses », a estimé Rhéal Fortin.

Ottawa avait aussi confirmé qu’il serait toujours nécessaire de fournir des données biométriques afin d’obtenir une Autorisation de voyage d’urgence Canada- Ukraine, et ce, malgré des difficultés déjà annoncées pour obtenir les documents nécessaires.

« Pour moi, cela confirme qu’il faut vraiment que le gouvernement fédéral ajoute des ressources supplémentaires, humaines et matérielles, dans nos ambassades et nos consulats. Prolongeons les heures d’accès et offrons de l’humanité à ces gens qui vivent des moments déchirants en abandonnant temporairement ou peut-être même définitivement leur vie d’avant », a conclu Rhéal Fortin.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.