|

Guillaume Lemay-Thivierge appelle à la mobilisation

Par lpbw

Guillaume Lemay-Thivierge espère que la Fondation X-Quive, créée par sa défunte mère il y a cinq ans, puisse prendre de l’ampleur dans les Laurentides et partout au Québec.

Le 11 avril à la bibliothèque de la Polyvalente de Saint-Jérôme, le populaire comédien est venu présenter cette fondation qui mise sur le développement d’une passion chez les jeunes en difficulté et a fait appel au soutien de la population et des entreprises.

« Ma mère disait: si quelqu’un n’a pas de plaisir au moins une fois par semaine (..) il perd toute motivation dans la vie. Il s’approche alors d’un décrochage, d’un suicide, d’un abandon de la vie», a lancé Guillaume Lemay-Thiverge qui a grandi à Prévost.

La fondation sert à redonner la flamme aux gens qui connaissent des difficultés scolaires et sociales. « On croit avoir sauvé des gens qui n’avaient plus le goût à la vie», a dit l’artiste.

Le président de la Fondation, Frédéric Broué, un ami d’enfance de Lemay-Thivierge, a expliqué que la Fondation X-Quive apporte une aide concrète aux jeunes.

« La Fondation assume les frais de l’activité souhaitée par le jeune, que ce soit par exemple, des leçons de théâtre, des cours de musique ou des séances d’entraînement dans un centre de conditionnement physique. En échange d’un contrat d’engagement où le jeune s’engage à s’investir dans cette activité est à atteindre l’objectif préétabli par l’intervenant».

De décrocheur à directeur adjoint !

Décrocheur et hyperactif avec des troubles de l’attention, Gabriel Guèvremont-Blanchet a profité du soutien de la Fondation X-Quive qui l’a inscrit au Énergie Cardio. « En dépensant mon énergie, j’ai été capable de rester concentrer dans mes études et d’atteindre mes objectifs», a-t-il expliqué.

En se donnant une discipline, le jeune homme a pu décrocher un emploi de directeur des ventes au Gym X. Récemment, il est passé chez Énergie Cardio où il occupe le poste de directeur adjoint.

Le travailleur social Pierre Raymond constate que la fondation est d’une grande aide pour les participants. « En travaillant avec les jeunes, je les ai vus évoluer d’une façon magnifique», raconte-t-il.

Des sous pour continuer

Évidemment, pour que les jeunes puissent s’épanouir en pratiquant une activité qui les passionne, la fondation a besoin d’argent. « Nous devons compter sur l’implication des gens et des entreprises de la région pour y arriver, et aussi sur des dons de la Fondation pour la poursuite des activités», a souligné Guillaume Lemay-Thivierge.

L’an dernier, le PREL ( Partenaire pour la réussite éducative dans les Laurentides) a octroyé 35 000 $ à la Fondation X-Quive.

Dans les prochaines années, l’acteur espère que la Fondation puisse exister dans les autres régions du Québec. « La souffrance, les difficultés scolaires et sociales ainsi que le manque d’estime de soi, ça existe partout», dit-il.

Les intervenants qui œuvrent auprès des jeunes dans les Laurentides peuvent soumettre la candidature d’une personne ou d’un groupe à la Fondation, via des formulaires en ligne au www.guillaumelemaythivierge.com

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.