(Photo : Courtoisie)

Les élus optent pour une déclaration commune

Par France Poirier

Priorités de la région des Laurentides

Rassemblés au Théâtre Gilles-Vigneault, 200 élus de la région des Laurentides ont voté à 92 % pour une déclaration commune en vue des élections provinciales de l’automne prochain.

Représentant près d’une soixantaine de municipalités, les élus ont convenu de déterminer ensemble les enjeux prioritaires de la région des Laurentides.

Le Forum des élus était orchestré par le Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides (CPÉRL), lequel est formé de Gilbert Pilote, maire de Ferme-Neuve et préfet de la MRC d’Antoine-Labelle; Denis Chalifoux, maire de Sainte-Agathe-des-Monts et préfet de la MRC des Laurentides; André Genest, préfet élu de la MRC des Pays-d’en-Haut qui fut pendant plusieurs années maire de Wentworth-Nord; Scott Pearce, maire du canton de Gore et préfet de la MRC d’Argenteuil; Jean Bouchard, maire de la Ville de Mirabel; Richard Perreault, maire de Blainville et préfet de la MRC de Thérèse-de-Blainville; Denis Martin, maire de Deux-Montagnes et préfet de la MRC de Deux-Montagnes; et finalement, Bruno Laroche, maire de Saint-Hippolyte, préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord et président du CPÉRL.

C’est dans le cadre de cette réunion d’envergure, qui réunissait pour la première fois de l’histoire la presque totalité des décideurs des municipalités et des MRC de la région, qu’un engagement a été voté afin de produire une déclaration commune en vue des élections générales 2018.

Un texte préliminaire a été présenté à l’assemblée lors du forum; la version définitive sera rendue publique prochainement.

Ce texte sera une véritable plateforme de revendications régionales qui permettra au CPÉRL de s’assurer que les enjeux et les besoins de la région seront à l’ordre du jour dans les débats et discussions de la prochaine campagne électorale québécoise déjà en cours.

Principaux enjeux

« La région des Laurentides connaît un sous-financement chronique et systémique depuis trop longtemps. Nos institutions et nos infrastructures ne peuvent plus répondre à la demande, dont la croissance s’accélère. Le meilleur exemple est celui de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, qui est dans un état critique, mettant en péril la santé de notre population », a souligné Bruno Laroche, président du CPÉRL, préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord et maire de la municipalité de Saint-Hippolyte.

«Qu’entend faire le prochain gouvernement pour mettre fin aux conditions inacceptables dans les hôpitaux de la région? Nous allons suivre ce dossier de près dans les prochaines années afin de nous assurer que la région des Laurentides soit désormais au premier plan des priorités du gouvernement », a-t-il ajouté.

4e région la plus populeuse, 16e en investissements

Les représentants du Forum des élus ont choisi d’unir leurs voix pour rappeler au gouvernement que la région des Laurentides est au 4e rang quant au poids démographique, représentant plus de 610000 citoyens, mais qu’elle est toujours au 16e rang (sur 17) en termes d’investissements gouvernementaux, et que le gouvernement doit démontrer sa réelle volonté de remédier à la situation, et ce, dans les plus brefs délais.

Tournée du CPÉRL

Prochainement, le CPÉRL amorcera sa tournée de rencontres auprès des chefs des différents partis politiques afin d’entamer des discussions et des échanges sur les politiques gouvernementales pouvant être mises en place à la suite des résultats électoraux du 1er octobre 2018.

Le CPÉRL invite les organisations politiques à faire part de leur plan d’action concret pour répondre à l’iniquité et aux enjeux de la région des Laurentides, notamment ceux qui seront soulevés dans la déclaration commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *