| Par lpbw

« Elle nous a laissé une explosion de bonté et de courage!»

«Joanna avait peur qu’on l’oublie! » a partagé au micro sa mère, Natacha Berger, dimanche dernier, lors de la cérémonie à la Caravelle qui soulignait le décès de la jeune fille. Le grand nombre de personnes venues lui rendre hommage, et la portée de leurs témoignages sont la preuve du contraire.

Natacha confiait. «Avec Joanna, on parlait de tout, de la mort. Joanna voulait juste que ceux qui l’aiment soient réunis ». Ils l’ont été, accueillis par Daniel Picotte, propriétaire de La Caravelle, qui a aidé Joanna tout au long de son combat, particulièrement au départ de sa Fondation Espoir. À sa demande il n’a pas hésité une seconde à la supporter. Dimanche, le propriétaire a offert soupers et consommations gratuites  pour cette cérémonie particulière.

Ensemble pour elle

175 personnes sont venues témoigner, parler à Joanna, parler de Joanna ou tout simplement être là, présentes, ensemble pour elle. Joanna Comtois, 14 ans,  qui a perdu son combat contre le cancer, elle est décédée dans la nuit du 16 février. Joanna, de Sainte-Sophie, atteinte du sarcome d’Ewing, une forme rare du cancer des os, elle n’avait que 8 ans lorsque les médecins l’ont diagnostiqué. Ensuite Joanna s’est fait connaître en mettant sur pied, au début de l’année 2010, la Fondation Espoir. Elle a  amassé plus de 106 000 $, en un an à peine.

«C’est certain, on n’oubliera jamais Joanna,» témoignaient ses proches, amis,  famille. Sa personnalité, sa force de caractère, son sourire, sa détermination et  son courage resteront gravés dans le cœur de tous ceux qui l’ont côtoyée.

Le courage de continuer

Les gens ont parlé tour à tour de Joanna, leur source d’inspiration. « Elle nous a donné le courage de continuer, appris à relativiser les problèmes, donner le goût d’évoluer, de prendre soin des gens qui nous entourent, à ne pas démissionner…»

«Notre système solaire est né d’une explosion, nous sommes tous de la poussière d’étoiles, elle nous a laissé une explosion de bonté et de courage,» a partagé un ami.

Persévérance ténacité, amour resteront des héritages qu’a su léguer Joanna.

Il n’y a pas un adulte ou un enfant qui n’a pas été touché par Joanna, son regard, son sourire.  Elle avait le cœur gros comme la terre. «Deux minutes avec elle et on se sentait aimé et choyé!»

Dimanche, on a entendu des témoignages touchants. De ceux qui lui on fait des visites en pyjama, de ceux à qui elle a redonné espoir.  On a aussi appris que le bruit préféré de Joanna était celui de l’aspirateur, «Branche-le juste pour que je l’entende,» disait-elle.

Une passion de la vie et un tempérament fort qui fait qu’elle a vécu plus que l’avaient prévu les médecins, a partagé, une infirmière de Sainte-Justine.

Avant de partir, Joanna a exprimé le souhait que les gens se réunissent et c’est dans cette ambiance que la cérémonie/ hommage s’est déroulée, tout simplement, en famille. La grande famille qu’elle a su rassembler.

La générosité de Daniel Picotte

Daniel Picotte, le propriétaire de la Caravelle a offert cette journée, de 15 h à 20 h  afin de lui rendre un dernier hommage. Joanna comptait beaucoup pour lui. « C’était un très bel hommage a-t-il déclaré, très  touchant et éprouvant en même temps, drôle par instant, comme pendant le témoignage de Jean-Marie Lapointe.»

On se rappellera le Souper-bénéfice du  16 juillet 2010, au restaurant La Caravelle de Blainville, au profit de la Fondation Espoir mise sur pieds par Joanna Comtois. Il  a permis d’amasser 13 068 $. Ce jour-là, 600 personnes lui ont livré un message d’amour. « Ne lâche pas Joanna» était écrit sur des t-shirts blancs. Cette somme s’ajoutait au 10 000$ déjà amassés et allait au-delà du but visé par Joanna de 15 00 $.

Daniel Picotte, a toujours été un allié précieux pour Joanna. Déjà, lors de cette soirée, il lui remettait la totalité du prix du billet.  Cette soirée se déroulait sous la présidence du maire de Sainte-Sophie, Yvon Brière, qui a également supporté Joanna depuis ses débuts. Le maire de Sainte-Sophie lui a remis, à moment-là, 2 000 $ personnellement et non pour la Fondation, provenant des fonds récoltés durant le tournoi de golf annuel du maire.

Joanna Comtois est décédée le 16 février à l’hôpital Sainte-Justine, Montréal.

Dimanche, le 27 février 2011, de 9 hrs à 17 hrs, le public est invité à venir exprimer ses condoléances au complexe «Les sentiers commémoratifs de la Rivière», au 2480 Boul. Curé Labelle, Prévost. Les gens seront appelés à écrire un témoignage et pourront faire un don à la Fondation Espoir que Joanna a mise sur pieds.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.