Les députés Marc Bourcier, Claude Cousineau et Sylvain Pagé.

| Par France Poirier

Les députés péquistes rencontrent le ministre Barrette

Laurentides

Les députés de l’opposition officielle des Laurentides, Claude Cousineau, Sylvain Pagé et Marc Bourcier, ont rencontré dernièrement le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, afin de plaider pour la réalisation des grands projets pour le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides.

« Depuis le début de ce présent mandat que nous faisons des représentations afin que le gouvernement accepte de mettre à niveau nos établissements qui nécessitent d’importants investissements. Le mercredi 17 mai 2017, nous avions d’ailleurs interpellé dans un débat de deux heures notre ministre régionale, Mme Christine St-Pierre, afin de lui faire part de l’urgence d’agir pour les citoyennes et les citoyens des Laurentides qui souffrent d’iniquité depuis de trop nombreuses années. Nous sommes donc satisfaits de cette rencontre dans la mesure où le ministre de la Santé nous affirme que ces projets sont maintenant à l’étape de la priorisation. Nous allons poursuivre nos efforts avec comme objectif qu’ils passent rapidement à la phase de réalisation », a déclaré Marc Bourcier, président du caucus des Laurentides.

Dossiers prioritaires

Parmi les dossiers que les députés de l’opposition jugent prioritaires, on note entre autre, celui de l’imagerie médicale et celui de la pharmacie, évalués à plus de 24 M$ à l’hôpital de Mont-Laurier, l’urgence inadéquate et le manque d’espace de travail du centre hospitalier de Saint-Eustache dont la revitalisation est estimée à 74 M$, ainsi que les 440 M$ demandés pour moderniser l’hôpital régional de Saint-Jérôme.

Accroissement de la population

À Saint-Jérôme, le Centre hospitalier ne pourra répondre aux besoins de lits d’hospitalisation et de chirurgie d’ici quelques années. Le ministre Gaétan Barrette s’est dit conscient des besoins et de l’important accroissement de la population dans la région. « Vétusté des lieux, bloc opératoire peu fonctionnel et dangers d’infections sont autant de problématiques soulevées par tant d’acteurs du milieu jérômien. Ils peuvent compter sur nous pour intervenir directement auprès des ministres concernés chaque fois que cela sera nécessaire. Nous prenons l’engagement de poursuivre le travail jusqu’à ce que ces projets soient totalement réalisés », a souligné Marc Bourcier.

Le centre hospitalier de Mont-Laurier n’a subi que très peu de rénovations depuis 1949. Plusieurs secteurs sont donc non conformes, notamment la pharmacie et les chambres multiples. De plus, les gens doivent parcourir près de 200 kilomètres pour un test d’imagerie par résonnance magnétique. « Ce projet est plus que prioritaire. On en parle depuis trop longtemps. La population des Hautes-Laurentides a été patiente. Je me réjouis donc des intentions du ministre, mais il doit maintenant passer à l’action », a poursuivi le député de Labelle, Sylvain Pagé.

« Le ministre a aussi pris en très haute considération le projet en ophtalmologie à l’hôpital de Sainte-Agathe. Le ministre nous a assuré que de bonnes nouvelles seront annoncées prochainement pour la région des Laurentides. Nous serons heureux de l’accueillir et nous le recevrons avec enthousiasme », a indiqué Claude Cousineau, député de Bertrand.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.