| Par lpbw

Défi Laurentides 0-5-30: «participation exemplaire» à Saint-Jérôme

Des participants de la première édition du Défi Laurentides 0-5-30 ont reçu des certificats de reconnaissance du CSSS de Saint-Jérôme, lundi matin.

Organisé par l’Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides, ce défi a réuni 714 personnes des Laurentides, dont 354 participants résidants sur le territoire du CSSS de Saint-Jérôme.

 

« Nous sommes très fiers de la participation exemplaire sur notre territoire», a dit Marie-Pascale Bourgouin, kinésiologue et membre de l’équipe des agents de changement 0-5-30 du CSSS de Saint-Jérôme, lors du dévoilement d’une quinzaine de gagnants.

 

Du 23 septembre au 1er novembre, les participants devaient manger cinq portions de fruits et légumes par jour et faire trente minutes d’activité physique quotidiennement. De plus, ils devaient faire une croix sur le tabagisme.

 

Chaque activité était convertie en kilomètre santé. Par exemple, trente minutes de course étaient converties en 8,7 kilomètres santé. Par ailleurs, de bonnes habitudes de vie donnaient des kilomètres santé supplémentaires.

 

«L’activité la plus populaire a été la marche avec 20,576 km santé. Ça représente, seulement pour Saint-Jérôme et les villes environnantes, la distance entre le Québec et Hong Kong en Chine, en passant par l’Australie. Si on additionne toutes les activités, dont les tâches ménagères, nous avons parcouru la planète terre trois fois, si ce n’est pas quatre!» a souligné Mme Bourgouin.

 

Notons que cette activité de l’Agence est inspirée du Défi santé Montmorency, fondé en 2004, qui vise à contrer la sédentarité.

Des bienfaits évidents

Lors de l’activité, Marie-Pascale Bourgouin a vanté les bienfaits du programme 0-5-30. La kinésiologue a noté qu’un employé physiquement actif a une productivité de 12 % supérieur à un employé inactif.

 

De plus, participer à ce défi aiderait à réduire le nombre d’absences en invalidité, le nombre d’accidents de travail ainsi que le nombre de jours perdus en maladie.

 

« Investir dans la santé, c’est payant, mais investir dans le Défi 0-5-30, c’est ultra payant», a lancé Mme Bourgouin.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.