(Photo : Archives)
Rose Crevier-Dagenais a dominé le vote de l’élection partielle à Saint-Hippolyte.
|

Crevier-Dagenais l’emporte à Saint-Hippolyte

Par Luc Robert

La candidate Rose Crevier-Dagenais, d’Équipe Yves Dagenais, a remporté l’élection partielle de Saint-Hippolyte au poste vacant de conseiller, en obtenant le double de voix au scrutin du 26 février dernier sur son rival.

Les scrutateurs ont vu 306 votes être compilés pour la candidate Rose Crevier-Dagenais. De son côté, l’indépendant Frédéric Tur a reçu le soutien de 153 citoyens. Le scrutin a affiché un famélique taux de participation de 4,96 %.

« Vous avez choisi Rose. C’est avec fierté et reconnaissance que l’Équipe Yves Dagenais continuera de vous représenter et de défendre les valeurs et intérêts des citoyens de Saint-Hippolyte », a louangé sur Facebook le maire Yves Dagenais.

Heureuse, la principale intéressée aurait aimé voir plus de citoyens passer aux urnes installées à l’école des Hauteurs.

« Si on se fiait à la dernière partielle de Bruno (Laroche), il y avait eu 430 votes. On avait prévu un faible taux de participation à la partielle, mais on s’attendait à mieux que ça. J’avais rencontré plus de 400 citoyens moi-même, en deux semaines, pour espérer en inciter d’autres à venir voter. J’ai aussi visité les associations de lacs. Je remercie tout le monde du support », a-t-elle lancé.

Débat

Mme Crevier-Dagenais aurait également préféré que le débat lève entre M. Tur et elle.

« J’aurais aimé croiser le fer avec M. Tur, pour un débat d’idées lors de la campagne. Celle-ci était courte et ça ne s’est pas matérialisé. On s’est seulement croisé le jour du vote », a souligné la résidente du secteur Lac Maillé.

Mme Crevier-Dagenais a réitéré vouloir faire de l’environnement son cheval de bataille, même à l’interne, où Équipe Yves Dagenais poursuit son mandat sans opposition à l’hôtel de ville.

« J’étais déjà au courant de la majorité des dossiers de la municipalité, pour être membre de la table de concertation des associations de lacs. Je me suis aussi renseignée à l’époque où j’ai été la candidate de Québec Solidaire. Je suis censée être assermentée cette semaine et je veux siéger à la prochaine réunion du conseil. L’environnement, la culture et le volet familial demeurent les dossiers que je veux défendre. »

Des rumeurs vont dans le sens d’un possible remaniement ministériel au sein du conseil hippolytois.

« Je veux collaborer avec mes collègues et offrir un point de vue différent, celui d’une jeune maman. Je pose de nature des questions, j’amène mon grain de sel, mais je peux aussi me rallier facilement quand les arguments sont bons. Je suis d’accord avec la position du conseil sur la plupart des dossiers. Je continue à me renseigner auprès des vétérans à savoir ce qu’était la vie ici avant, et je suis prête à suggérer des choses pour m’adapter aux nouvelles réalités de la ville. J’accepterai le mandat où mes services sont requis », a-t-elle achevé.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *