|

CRE Laurentides : En janvier, réduisons notre consommation d’électricité

Par Aurélie Moulun

Plusieurs fois par année, le Conseil régional de l’environnement (CRE) des Laurentides propose des gestes qui s’adoptent facilement afin de protéger notre climat dans le cadre de sa campagne « J’agis pour le climat ». Pour le mois de janvier, le CRE invite les citoyens « à porter une attention particulière à leur consommation d’électricité ».

« Nous avons tendance à croire qu’il n’est pas important de réduire notre consommation d’énergie au Québec puisque notre électricité est de source renouvelable. Toutefois, il ne faut pas oublier que le marché de l’électricité dépasse les limites du territoire québécois », indique Pamela Soto, agente de projet au CRE Laurentides, dans un communiqué.

Réduire notre consommation d’électricité nous aiderait à accumuler des surplus, explique l’agente. « Nos surplus nous permettent de vendre notre électricité à des marchés voisins et à l’inverse, nous devons leur en acheter pour pallier nos manques », ajoute Mme Soto.

Acheter aux voisins pour pallier les hausses de consommation

D’après le CRE, la consommation d’électricité augmente en hiver et elle augmente partout au même moment. « Elle suit l’horaire de travail des ménages. La demande est donc plus grande en début et en fin de journée. À ces moments, les gens préparent les repas, font la lessive, prennent une douche et augmentent le chauffage », par exemple.

Lorsqu’Hydro-Québec n’arrive plus à répondre à la demande, il doit en acheter auprès de d’autres entreprises. En plus de générer une dépense supplémentaire, « il s’agit bien souvent d’énergie dont la production émet beaucoup de gaz à effet de serre ». Pour le CRE, c’est ce type d’électricité qui est à éviter puisque ces gaz sont responsables des changements climatiques.

L’internet, plus polluant que l’industrie de l’aviation

Ralentir sa consommation de contenu ou son activité sur internet aurait aussi un grand impact environnemental. Le CRE explique que l’on consomme de l’énergie notamment pour « alimenter un très grand nombre de serveurs et les climatiser pour éviter la surchauffe ».

Ces serveurs seraient d’ailleurs majoritairement situés dans d’autres pays. Ils seraient donc souvent alimentés par de l’énergie moins verte que la nôtre, indique le CRE.

« À titre d’exemple, l’internet émettrait plus de GES que l’industrie de l’aviation. Il se comparerait à un pays en termes d’émissions totales. Donc même au Québec, notre utilisation du web a un impact direct sur le climat. »

8 gestes quotidiens pour réduire sa facture d’électricité

Le Conseil régional de l’environnement des Laurentides propose quelques gestes à adopter pour contribuer à la lutte aux changements climatiques.

  1. Diminuer l’utilisation d’appareils énergivores aux heures de pointe, comme la sécheuse;
  2. Réduire l’utilisation d’eau chaude, en faisant la lessive à l’eau froide, en réduisant la durée de la douche ou en utilisant un pommeau de douche à faible débit;
  3. Abaisser le chauffage lorsqu’il n’y a personne à la maison;
  4. Faire le ménage de ses courriels, vider sa corbeille et sa boîte de courriels indésirables;
  5. Limiter le nombre de destinataires dans les courriels;
  6. Limiter les « like » sur les réseaux sociaux, fermer sa caméra lors des rencontres virtuelles;
  7. Télécharger la musique et les vidéos destinés à être réécoutés;
  8. Limiter l’utilisation des moteurs de recherche en accédant aux sites par les favoris, par exemple.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.