|

Changements climatiques (Prévost) : La réponse des candidats

Par Rédaction

Les Laurentides regorgent de milieux naturels et de villégiature. Les citoyens et les élus municipaux sont particulièrement préoccupés par la protection et la préservation de ces richesses, notamment en ce qui a trait aux lacs. Comment appuierez-vous les villes et les municipalités des Laurentides afin qu’elles puissent déployer les moyens nécessaires à la protection et à la surveillance des plans d’eau?

Circonscription de Prévost

Sonia Bélanger.

Sonia Bélanger.

Sonia Bélanger: Candidat pour la Coalition avenir Québec

Je comprends la préoccupation de nos villes et de nos muni-cipalités. La protection de nos lacs, de nos rivières et de nos sources d’eau potable est une de nos priorités. C’est pourquoi un prochain gouvernement de la CAQ créera un Fonds bleu visant à protéger notre eau, une des plus grandes richesses du Québec.

Ce fonds servira à de nouveaux chantiers majeurs afin que le gouvernement soit plus effi-cace et transparent dans sa gestion de l’eau. Celui-ci permettra d’instaurer un nouveau programme de mise aux normes des installations sanitaires individuelles, d’améliorer le financement du Réseau de surveillance volontaire des lacs, de créer un programme de nettoyage des berges, de lutter contre les plantes aquatiques envahissantes, de prévenir les pénuries d’eau, de mieux caractériser la composition des rejets municipaux et de soutenir les agriculteurs dans la revégétalisation des bandes riveraines. 

Le fonds sera financé en partie par une augmentation des redevances des industries qui utilisent notre eau ce qui contribuera à en réduire le gaspillage industriel.

En investissant 650 millions de dollars, nous démontrons notre volonté de redoubler d’effort dans un prochain mandat pour assurer la protection de l’or bleu du Québec. 

L’environnement et la lutte contre les changements climatiques est un enjeu sérieux et nous sommes la seule équipe à avoir un plan solide, avec des vrais chiffres responsables.

Thérèse Chabot.

Thérèse Chabot.

Thérèse Chabot: Candidate pour le Parti québécois 

Lorsqu’on choisit de s’établir dans la circonscription, les lacs, les rivières et les forêts y sont pour beaucoup. La nature à son meilleur! Nous avons donc le devoir de protéger ces précieux attraits. 

Le Parti Québécois propose la mise sur pied d’un ministère des régions généraliste et décentralisé qui aura le mandat de gérer les affaires de l’État en collaboration avec les gens sur le terrain. Ce sera la première ligne des services de gouvernement en région.  

À cet effet, le PQ annonce qu’il créera un Fonds autonome des régions dans lequel sera versé 400 millions.  

En matière de développement régional, le PQ s’engage à créer un Plan québécois d’infrastructures régional dont le budget totalisera 70 G$, soit une enveloppe bonifiée de 11 G$; c’est un gain de 1,1 G$ par année.  

 Ces fonds seront gérés par les régions selon leurs priorités. Les régions savent très bien ce qu’elles ont à faire pour se développer, protéger l’environnement, etc. et avec ces fonds, elles en auront les moyens. Notre région est unique, avec des caractéristiques différentes des autres et elle mérite que ce soit pris en compte dans la conception et la mise en œuvre des projets gouvernementaux. 

Rose Crevier-Dagenais.

Rose Crevier-Dagenais.

Rose Crevier-Dagenais: Candidate pour Québec solidaire 

L’accessibilité à la nature et la protection de l’environnement sont au centre des priorités de Québec solidaire.

Le plan de lutte aux change-ments climatiques de Québec solidaire, Vision 2030, redonnera le pouvoir aux régions et aux municipalités, afin d’orga-niser le développement de leur territoire de façon éco responsable. 

Québec solidaire s’engage à assurer la protection de 30 % du territoire québécois et de sa diversité écologique d’ici 2030 en assurant le finance-ment d’infrastructures natu-relles. De cette façon, les municipalités n’auront plus à choisir entre la protection des milieux naturels et le développement immobilier.

La création de Conseils régionaux de transition, réunissant les organismes locaux, per-mettra l’organisation de solu-tions adaptées à la réalité régionale.  Nous soutiendrons les projets de restauration et de protection des milieux naturels et l’implantation d’infrastructures vertes sur le territoire, comme les éco corridors. Ces derniers garantissent une foule de services écosystémique, en assurant la protection de la faune et de la flore. Ainsi les berges des lacs et des rivières pourraient être protégées et valorisées pour devenir des corridors écologiques. 

Protéger nos cours d’eau et y garantir un accès public responsable est une priorité dans Prévost.

Suzanne Pomerleau.

Suzanne Pomerleau.

Suzanne Pomerleau: Candidate pour le Parti libéral du Québec 

L’eau est une des plus grandes richesses du Québec et nous devons nous assurer de protéger cette ressource. Nos priorités au Parti libéral du Québec sont claires quant à la qualité pour la consommation humaine ainsi que la protec-tion de la biodiversité. De plus en plus de villes et de municipalités dans les Laurentides doivent lutter contre les espèces exotiques envahissantes dans leurs lacs. Pour les aider dans cette lutte, un gouvernement libéral augmentera jusqu’à 6 fois les redevances sur l’eau. Les sommes récoltées par l’augmentation des redevances serviront pour améliorer la protection de nos cours d’eau en éliminant les rejets d’eaux usées dans nos lacs et rivière, se protéger contre les espèces marines envahissantes et améliorer la protection des berges et lutter contre la prolifération des algues bleues. Étant donné que chaque région a sa propre réalité, nous travaillerons au développement d’une stratégie pour un meilleur accès aux plans et cours d’eau. En tant que candidate dans la circonscription de Prévost, je m’y engage fermement.

Benoit Cloutier.

Benoit Cloutier.

Benoit Cloutier: Candidat pour le Parti conservateur du Québec  

Il est important pour nous au Parti Conservateur de préserver nos milieux de vie aquatique et de continuer à les entretenir pour pouvoir léguer un héritage riche et en santé a nos futures générations. À mon idée les petites municipalités font de beaux efforts pour la conservation de l’environnement et l’état des lacs: Ex Ste-Anne des Lacs, parce que j’y habite je le sais, ont une station de lavage pour toute embarcation qui navigue sur les plans d’eau pour éviter les contaminations d’un lac à l’autre, les engrais sont interdits, protection de la nappe phréatique et des plans d’eau, règlementation des bandes riveraines et plus encore.  banderiveraine.org.

J’ai effectué une recherche sur internet et j’ai trouvé le Plan d’action 2018 – 2023 Stratégie québécoise de l’eau 2018 – 2030. J’en ai
fait un survol et toutes les municipalités du Québec peuvent le consulter. Il y a une richesse d’informations dans ce document. Il est important de préserver ces milieux de vie aquatique.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.