Les nouvelles technologies diminuent l'achalandage dans les bureaux touristiques
|

Baisse de l'achalandage dans les bureaux touristiques laurentiens

Par Lpbw

Malgré une fréquentation importante de 43 029 visiteurs pour l’année 2013 aux bureaux d’accueil touristique des Pays-d’en-Haut, situés aux sorties de l’autoroute 15 à Piedmont / Saint-Sauveur et à Sainte-Adèle, l’affluence a diminué de 8% par rapport à l’année précédente.

«Divers facteurs semblent expliquer cette diminution, dont la fermeture du bureau de Sainte-Adèle pendant deux semaines aux fins de rénovations intérieures majeures, les températures chaudes tardives au second trimestre de l’année où une diminution de 15% a été enregistrée, ainsi que l’utilisation de plus en plus fréquente des outils technologiques», rapporte le directeur général du CLD des Pays-d’en-Haut, Stéphane Lalande, dans un communiqué de presse.

Selon Martin Bujold, commissaire touristique au CLD des Pays-d’en-Haut, les moyens technologiques sont maintenant précieux et indispensables : « Les visiteurs d’aujourd’hui s’informent de plus en plus grâce aux données que l’on retrouve sur le Web et sur les médias sociaux. L’onglet Tourisme de notre site Web a été consulté par 51 383 personnes en 2013, une augmentation de 3% par rapport à 2012. Nous remarquons également une augmentation de 64% en ce qui a trait à l’utilisation d’un appareil mobile et une augmentation de 129% pour l’utilisation d’une tablette électronique afin de consulter la version mobile de notre site Internet. Enfin, les personnes qui "aiment" notre page Facebook et qui suivent notre compte Twitter touristique ont crû respectivement de 20% et de 30% par rapport à l’année d’avant ».

M. Lalande affirme que diverses sources l’informent que la fréquentation physique des bureaux d’accueil touristique en Amérique et en Europe diminue aussi, mais que d’autres indicateurs sont par contre plus rassurants : « Une étude publiée par le ministère du Tourisme en 2011 concluait que chaque acte d’information auprès d’un visiteur (touriste et excursionniste) engendre en moyenne des dépenses touristiques supplémentaires de 204$ dans l’économie locale, ce qui représenterait pour les bureaux d’accueil touristique des Pays-d’en-Haut des retombées de 3,5M$ en 2013».

Il ajoute : « Le taux de rétention s’est grandement accru. En effet, pour 2013, 9 visiteurs sur 10 (91,2 %) ayant été accueillis avaient comme destination l’une des dix municipalités de notre MRC comparativement à un taux de rétention de 74,5 % en 2007. Ces résultats nous permettent de conclure que nous devons demeurer vigilants, continuer à investir en promotion afin de maintenir et d’accroître notre achalandage touristique ainsi que renouveler constamment nos outils technologiques complémentaires».

Suivez-nous sur Facebook (Point de vue Laurentides) et Twitter (mediapointdevue)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.