(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
Ville de Prévost.
|

50e anniversaire de la fusion : Prévost fête en grand son « mariage de raison »

Par Aurélie Moulun

Le 20 janvier 1973 on assistait à la fusion des municipalités de Shawbridge, Prévost et Lesage. Cette année, en 2023, la Ville de Prévost célèbre le 50e anniversaire de sa fusion. Pour se faire, plusieurs activités auront lieu tout au long de l’année, en commençant par le 28 janvier où la Ville lancera officiellement les festivités.

En attendant, le Journal a discuté avec Paul Germain, maire de Prévost. Il nous a partagé ses souvenirs et l’importance que représente cette fusion pour lui.

« Je me rappelle il y a 50 ans, il y avait trois villages. C’était trois communautés tissées serrées, mais qui avaient toutes des difficultés financières », expliquait-il. Pour M. Germain, la fusion de ces trois villages étaient donc nécessaire. « Les trois villages n’y arrivaient pas. Donc, c’était un mariage. Peut-être pas d’amour, mais un mariage de raison. »

M. Germain se souvient, alors qu’il n’avait pas encore 10 ans, du référendum sur le nom de la Ville. « C’était un énorme référendum. Il y avait des camionnettes avec haut-parleurs qui se promenaient dans la Ville pour convaincre les gens de voter pour un nom ou un autre. C’était les années 1970’s ! », lance-t-il en riant.

C’est donc le 15 octobre 1977 que la Ville adoptera le nom de « Prévost ». Puis, le 8 mai 1999, Prévost obtiendra le statut de ville.

De longues « chicanes de clochers »

Dans son souvenir, la fusion physique des trois villages auraient été rapide et évidente. Pourtant, M. Germain a l’impression que Prévost est « resté longtemps trois villages fusionnés ». « Ça a pris des années avant que les chicanes de clochers arrêtent. Je pense que 50 ans après, elles sont pas mal finis ces chicanes. Il peut y avoir d’autres, mais ce n’est plus la rivalité entre les villages », expliquait-il.

Le maire sent aujourd’hui que les liens entre ces trois communautés se sont finalement forgés. « Je dirais que Prévost est devenu vraiment une communauté depuis 10 ou 15 ans. On est sorti de ce pattern-là et Prévost est en train de trouver son identité », indiquait-il. « L’identité d’une Ville c’est important. Les gens veulent être fiers d’où ils habitent. »

Célébrer 50 ans pour aller de l’avant

Pour Paul Germain, la célébration du 50e anniversaire de la fusion est un moment important. Malgré tout le travail accompli depuis ce temps, il reste encore du chemin à faire.

« Célébrer le 50e, ça permet de dire qu’on va en avant. Maintenant, on a une belle ville. On va essayer dans les prochaines années de se donner un cœur. On veut se donner un mini centre-ville, notamment avec la construction de l’école secondaire », précisait le maire.

Le budget pour les festivités est de 65 000 $, a-t-on appris lors de la dernière séance du conseil municipal. « C’est important de fêter le 50e, mais on va le faire de façon raisonnable », disait le maire.

M. Germain croit ainsi qu’il n’utilisera pas l’entièreté de ce budget. « On a maximisé les dépenses et minimisé les revenus », expliquait M. Germain. Le budget aurait été tiré des surplus de la Ville, indiquait-t-il au Journal.

Plusieurs activités seront offertes tout au long de l’année. « L’ensemble des activités va plus être de la bonification d’activités déjà existantes et il va y avoir quelques événements pour marquer le coup. Ça va être un moment pour se rassembler », précisait-il.

Lancement des festivités !

Le 28 janvier aura lieu le lancement du 50e anniversaire de la Ville de Prévost, dans le stationnement de l’école du Champ-Fleuri. Voici ce que la Ville vous réserve !

18 h : Ouverture du site

Breuvages et nourriture

Animation et jeux d’adresse

Zone détente

19 h 30 : Spectacle du Boogie Wonder Band

21 h : Spectacle de laser musical

 

Source : histoire-du-quebec.ca

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.