À LA MANIÈRE D’UN JOYEUX « DERNIER NOËL »

Photo de Redaction Journal
Par Redaction Journal
À LA MANIÈRE D’UN JOYEUX « DERNIER NOËL »

Je LÜV la vie

par Annie duranceau et Nathalie prud’homme, Collaboration spéciale

Dans quelques semaines, ce sera Noël… Un autre. Ce n’est pas une surprise. C’est comme ça chaque année. Peut-être allez-vous recevoir vos proches. Le père Noël sera sans doute encore très généreux. Vous avez possiblement une grande liste de choses à faire d’ici là! On sait déjà ce que l’on portera et le rendez-vous pour notre coiffure est pris. Certains ont réglé leurs achats depuis longtemps. On a sûrement préparé des jeux. Le repas est savoureusement planifié. La bûche est commandée. On espère peut-être que les enfants seront plus reconnaissants que l’année dernière. On sait déjà qu’on devra chicaner le chien parce qu’il « piquera » des bouchées déposées sur la table du salon.
Pour d’autres, la « fuite » sera privilégiée! Un petit tour dans le Sud, le temps que les fêtes soient passées… est la façon trouvée pour « refuser » poliment toutes les invitations. On nous maudira de ne pas prendre part à ce « Joyeux temps des Fêtes »! Certains nous envieront tout de même secrètement.
Puis, il y a ceux et celles qui n’ont pas le luxe de choisir le genre de Noël qu’ils s’apprêtent à vivre. Alors que des gens préféreront s’isoler, comme l’année dernière, d’autres n’auront pas le cœur à la fête pour plusieurs raisons : pris dans leurs épreuves, pris dans leurs souvenirs, pris à la gorge… Ils accepteraient volontiers une main tendue qui tarde à se présenter. Ils continuent de l’espérer, encore cette année.
Alors qu’on termine d’installer le sapin en allongeant la liste de ce qu’on a à faire avant le 24 décembre, rappelons-nous qu’il se peut que se soit notre « dernier Noël ». Loin de moi l’idée de vouloir « casser » le party… Il s’agit d’une simple invitation à nous autoriser à vivre, à la manière d’un « dernier Noël ». Celui que l’on désire vraiment vivre. Un temps des Fêtes à la hauteur de nos moyens, de notre énergie, de nos valeurs!
Est-ce que les préparatifs seraient les mêmes? La liste d’invités aussi longue? Les mêmes présents offerts? Serait-il aussi important de s’évader au soleil? Profiterions-nous du moment pour faire la paix? Oserions-nous poser un geste significatif envers une personne?
Si, chaque année, à la manière d’un « dernier Noël », nous organisions une période des Fêtes plus plaisante, plus satisfaisante, plus significative?
À la manière d’un « dernier Noël », comme un cadeau, enveloppons du temps précieux… Déballons un significatif « présent ».
Au fait, Nathalie et moi, nous vous souhaitons un Noël sincèrement « joyeux ». Nous avons un vœu particulier à formuler envers les gens qui se battent fort pour leur vie en ce moment et qui jonglent avec l’idée qu’il se peut que ce soit leur « dernier Noël » cette année… Sachez que la vie nous réserve parfois de magnifiques surprises… Alors, notre souhait pour vous : que l’espoir ne vous quitte jamais, jusqu’au prochain « dernier Noël », et ainsi de suite pour de nombreux autres noëls… 😉

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de