(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)

Québec investit 21 M$ dans les serres Savoura

Par Aurélie Moulun

Le premier ministre François Legault était de passage aux serres Savoura à Sainte-Sophie, afin d’annoncer des investissements pouvant atteindre 21,3 millions de dollars à l’entreprise.

En avril 2022, l’entreprise investissait 56 millions de dollars afin d’agrandir son complexe de serres. Le gouvernement du Québec annonce aujourd’hui son appui financier au projet. Ces investissements permettront notamment aux serres Savoura d’augmenter leur production de tomates conventionnelles et biologiques.

« Au total, c’est un investissement de 56 millions de dollars et c’est jusqu’à 21 millions qui va venir entre autres du MAPAQ et d’Hydro-Québec », souligne André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. Savoura peut ainsi produire « 4 370 tonnes de tomates qui vont sortir d’ici et dont la très grande majorité est destinée au marché ici au Québec », ajoute M. Lamontagne.

L’entreprise profite d’ailleurs de l’événement pour inaugurer ses nouvelles serres et procède au lancement de ses opérations, indique la présidente et chef de la direction des affaires Peggie Clermont.

Les investissements de Québec seront répartis en vertu de divers programmes

  • 19 586 157 $ pourraient être versés en vertu du Programme d’aide financière pour favoriser le développement des serres. Cette aide maximale serait octroyée sous la forme d’une réduction des coûts d’électricité au cours des huit prochaines années;
  • 1 083 456 $ en vertu du programme ÉcoPerformance du Plan pour une économie verte 2030 du Québec;
  • 600 000 $ en vertu du Programme de soutien au développement des entreprises serricoles;
  • 125 000 $ en vertu du programme Prime-Vert.

Favoriser l’autonomie alimentaire

De son côté, François Legault annonçait plus précisément des investissements totalisant 175 millions de dollars sur cinq ans afin « d’accélérer la croissance de l’autonomie alimentaire durable » dans toutes les régions du Québec.

M. Legault considère d’ailleurs important de soutenir les entreprises agricoles afin de développer l’autonomie alimentaire au Québec. « L’autonomie alimentaire, ce n’est pas juste des beaux mots. C’est aussi pour des raisons de sécurité », explique-t-il. Le premier ministre raconte également avoir été « stressé » en 2020, lorsque les frontières de la province se sont refermées. « Il faut s’assurer qu’on produise plus au Québec », ajoute-t-il.

Au-delà de la sécurité alimentaire, le premier ministre croit qu’il y a plusieurs raisons de soutenir les entreprises alimentaires d’ici. « Il y a une question de nationalisme, de fierté et de solidarité. Les Québécois, plus que jamais, achètent local. »

Le maire de Sainte-Sophie, Guy Lamothe, en est d’ailleurs la preuve. « Savoura est un véritable fleuron pour Sainte-Sophie. Partout au Québec, nous voyons ses produits et nous ressentons une grande fierté », dit-il lors de la conférence de presse.

Québec répond à ses objectifs

En 2020, François Legault avait donné le mandat au ministre de l’Agriculture de doubler la production en serre d’ici cinq ans, rappelle-t-il.

« C’est un gros objectif. Ce que je peux vous dire, c’est qu’en date d’aujourd’hui, sur le 100 % d’augmentation qu’on s’est engagé à faire d’ici 2025, on est rendu à 85 % d’augmentation de la production en serres au Québec », annonce-t-il fièrement.

M. Legault de même que M. Lamontagne sont confiants d’atteindre cet objectif et considèrent même le dépasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *