|

La réponse des candidats (Saint-Jérôme) : Électrification des transports

Par Rédaction

La réduction des GES passe notamment par l’électrification des transports et par la bonification de l’offre en transport en commun. Se déplacer de manière écologique dans les Laurentides demeure difficile et souvent, peu accessible. La Ville de Saint-Jérôme est toutefois particulièrement active dans le milieu de nouvelles technologies en transport. Comment appuierez-vous le virage que souhaite incarner Saint-Jérôme en électrification et en innovation des transports? 

Circonscription de Saint-Jérôme

Youri Chassin.

Youri Chassin.

Youri Chassin, candidat pour la Coalition avenir Québec

L’économie verte, c’est miser sur notre électricité propre pour faire rouler nos industries et nos véhicules. Notre capitale de l’électrification des transports est bien positionnée pour tirer parti des changements à venir. La CAQ vise 65% d’autobus scolaires électriques en 2030. C’est majeur, notamment pour l’entreprise jérômienne Lion Électrique. Si je suis réélu, je continuerai d’appuyer notre champion du transport électrique.

Comme la vente de véhicules à essence sera interdite en 2035, les voitures électriques prennent un essor important. D’ici 2026, la CAQ propose de doubler les bornes de recharge rapides et de tripler les bornes de niveau 2.

On le sait, la CAQ remplit ses engagements. Ce n’est pas tout de se fixer des cibles, il faut les atteindre ! Notre cible ambitieuse de réduction de GES doit passer par plus d’électricité propre et renouvelable : avec des négawatts et des éoliennes d’abord, puis des barrages. Exporter l’électricité propre du Québec permet aussi de réduire les GES, comme avec l’État de New York où on a réduit les émissions de l’équivalent d’un million de voitures de moins.

Et j’ajouterais que l’environnement, c’est notamment protéger l’eau des lacs et rivières, créer des aires protégées, favoriser l’accès à la nature.

Maxime Clermont.

Maxime Clermont.

Maxime Clermont, candidat pour le Parti conservateur du Québec

Les États-Unis ont diminué leur GES de 15% grâce à l’exploitation du gaz de schiste : l’électrification des transports en commun doit être encouragée mais ce n’est pas suffisant, étant donné que le Québec a l’un des meilleurs bilans environnementaux au monde, il est surtout urgent d’aider les autres pays à réduire leur dépendance aux énergies les plus polluantes. Comparativement aux autres programmes, le programme écologique du parti conservateur est plus réaliste, c’est le seul parti qui propose d’exporter notre gaz de schiste vers les pays pollueurs.

Les économistes estiment que la politique environnementale actuelle (‘’l’agenda 2030’’ du forum économique mondial) que poursuivent les pays occidentaux va plonger plus d’un milliard d’êtres humains dans la pauvreté extrême. En matière d’environnement, le Québec s’y prend très mal, il faut d’abord reconnaître qu’il s’agit d’un problème international et qu’on doit donc raisonner de manière globale et non pas uniquement au niveau national.

D’après William Nordhaus, prix Nobel d’économie, ne rien faire contre le réchauffement global n’enlèverait que 4% au 400% d’augmentation du niveau de vie de la planète sur un siècle : la véritable priorité mondiale est la lutte contre la pauvreté absolue et passe par le libre-échange.

Sandrine Michon.

Sandrine Michon.

Sandrine Michon, candidate pour le Parti québécois

Il faut continuer nos efforts pour accélérer l’électrification des transports et la bonification de l’offre en transport en commun. Et le Parti Québécois propose des mesures ambitieuses pour y parvenir, notamment :

  • Renforcer la loi « Zéro émission » pour accroître la production de véhicules électriques et diminuer les délais d’obtention de ce type de véhicules. Cette mesure s’appliquerait autant aux véhicules légers, qu’en matière de transport collectif et de marchandises;
  • Devancer à 2030 l’interdiction de vente à véhicules à essence, au lieu de 2035; Rétablir la subvention à l’achat d’un véhicule électrique neuf à 8000 $, montant qui sera indexé à l’inflation;
  • Accélérer l’installation de bornes de recharge rapide sur le territoire québécois pour qu’il y en ait autant que de stations-service d’ici 2025; Doubler les investissements en transport collectif sur la période 2023-2033;
  • Instaurer la PasseClimat, un titre de transport annuel donnant un accès illimité à tous les réseaux de transport en commun du Québec locaux, métropolitains, régionaux et interurbains pour 1$ par jour.

Le tout en poursuivant notre collaboration avec Lion électrique et l’Institut de recherche du véhicule innovant. Ces mesures permettront à Saint-Jérôme de rester un chef de fil en électrification et en innovation des transports.

Marc-Olivier Neveu.

Marc-Olivier Neveu.

Marc-Olivier Neveu, candidat pour Québec solidaire

Saint-Jérôme est la capitale de l’électrification des transports. Pour Québec solidaire, c’est l’une des composantes de notre plan de réduction des gaz à effet de serre de 55% pour 2030. Nous accélérerons l’électrification des transports afin que tous les véhicules neufs vendus en 2030 soient électriques. Pour y arriver, nous établirons notamment un vaste réseau de bornes de charges. Il faut également développer des alternatives à l’auto-solo. L’offre de transport collectif est insuffisante actuellement. Québec solidaire implantera des voies réservées sur l’autoroute 15 pour le transport collectif et ajoutera des services de vélo-partage et d’autopartage à Saint-Jérôme. Le transport en commun doit devenir davantage accessible pour tous. C’est pourquoi, Québec solidaire réduira de 50% les tarifs du train et des autobus assurant le trajet de Saint-Jérôme vers Montréal ou d’autres municipalités. Cet engagement se traduit localement par une contribution au financement de la gratuité des circuits locaux à Saint-Jérôme. Sachant que près d’un million $ est déboursé par la Ville de Saint-Jérôme pour cette initiative, nous soutiendrons donc la moitié de cette enveloppe budgétaire afin de maintenir ce projet, soit près de 500 000$. Depuis ses débuts, la gratuité des circuits locaux a permis une augmentation de 40% de ses usagers.

Martin Plante.

Martin Plante.

Martin Plante, candidat pour le Parti libéral du Québec

De plus en plus de gens souhaitent utiliser les transports en commun, cependant, l’offre de services ne répond pas à leurs besoins. Au cœur de nos priorités, la Charte des régions qui a été présentée par le Parti libéral du Québec place le transport plus efficace dans chacune des régions du Québec. Nous devons agir sur plusieurs fronts et il est essentiel d’assurer un financement adéquat des Sociétés de transports. En tant que candidat libéral dans Saint-Jérôme, je m’engage à assurer un service fiable et accessible de transport par autocar. Pour y arriver, nous devons revoir le mode de financement et l’encadrement du transport par autocar avec les entreprises impliquées et les régions, et ce, afin de garantir un meilleur service, des fréquences accrues et une plus grande fiabilité. Je m’engage également à travailler avec les instances locales pour soutenir les projets de transport en commun qu’elles ont développés et adaptés à leurs besoins. Les Laurentides doivent être mieux desservies et ce sera une des priorités de Martin Plante.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.