À la rencontre des artisans

Par France Poirier
À la rencontre des artisans
Le réalisateur Francis Leclerc, Marie-Ève Beauregard (Lurette) et Jade Charbonneau (Bernadette).

Lors de la première du film L’Arracheuse de temps au Cinéma Saint- Jérôme, nous avons rencontré deux des actrices principales Jade Charbonneau (Bernadette) et Marie-Ève Beauregard (Lurette) en compagnie du réalisateur Francis Leclerc. Ce dernier est le fils du légendaire Félix Leclerc.

« J’ai rencontré Fred Pellerin sur le plateau de Pieds nus dans l’aube, puis il m’a offert de réaliser L’Arracheuse de temps. On a travaillé ensemble sur le scénario. Il voulait me faire lire une première version. On s’est mis d’accord pour travailler avec Antonnello Cozolleno qui a produit Pieds nus dans l’aube. On aime travailler les trois ensemble », nous a raconté Francis Leclerc.

Il nous explique que l’univers de Fred est plaisant à lire, mais le porter à l’écran, c’est autre chose. Cela demande de la préparation. « C’est toi qui es maître de l’univers que tu vas créer. L’Arracheuse de temps n’est pas une histoire facile à raconter, mais j’ai passé quatre ans à expliquer à une équipe technique ce que je voulais faire. J’étais toujours entouré de 45 personnes et de 45 autres en postproduction. Finalement quand on regarde le générique du film qui dure 15 minutes, on comprend qu’on a été 350 à toucher et à fabriquer ce film », raconte le réalisateur.

« Tu pars de références que tu aimes quand tu fais des films. Tu essaies de recréer ce que tu as aimé quand tu étais jeune pour ce genre de film. J’aimais beaucoup l’univers fantastique et les films de Tim Burton. Il mélange l’humour et le drame et c’est ce qui m’a inspiré beaucoup pour L’Arracheuse de temps. On comprend l’univers de Fred, un mélange de magie et de fantastique. On n’est pas dans le réalisme, c’est une approche différente. »

Bernadette et Lurette

Bernadette est la grand-mère de Fred, jouée par Michèle Deslauriers. Lorsque Bernadette est jeune, c’est Jade Charbonneau qui campe le personnage. « Je connaissais l’univers de Fred Pellerin. Jeune, j’ai regardé Babine au moins 27 fois. Je sais que Babine n’est pas son unique oeuvre, mais ce film m’a beaucoup marqué. Pour me préparer à l’audition, j’ai revisité le film Babine pour me mettre dans cette ambiance. J’ai aussi écouté Ésimésac ainsi que deux de ces spectacles, dont L’Arracheuse de temps et De peigne et de misère », nous raconte la jeune actrice.

« Jade est arrivée avec une proposition qui ressemblait à ce que je recherchais. Elle était lumineuse. C’est un film plein d’espoir. On parle de la mort, mais ce n’est pas triste », ajoute Francis Leclerc.

On retrouve plusieurs personnages de l’univers de Fred Pellerin qui sont interprétés dans ce film par d’autres acteurs, dont Lurette, interprétée par Marie-Ève Beauregard.

Le réalisateur raconte que Marie-Ève l’a beaucoup fait rire en audition. « C’était la première fois que je la voyais et je l’ai beaucoup aimée. Ce n’est pas la même Lurette que dans les autres films. On voulait revisiter l’oeuvre et apporter autre chose. Volontairement, je n’ai pas revu les films, mais j’ai beaucoup écouté le spectacle L’Arracheuse de temps. Je ne voulais pas reprendre ce qui a été fait par Luc Picard dans les deux premiers films. Je voulais créer à partir de zéro. Je voulais un côté dramatique, mais fantastique », conclut le réalisateur.

Le film L’Arracheuse de temps est présentement en salle.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments